Les guides pratiques

13 conseils pour gagner du temps avec Lightroom Classic CC

Pinterest LinkedIn Tumblr

Lightroom est l’un des logiciels de retouche d’images les plus utilisés sur la planète, et ce, malgré l’émergence de nombreuses alternatives et du modèle de prix d’abonnement d’Adobe. À ce jour, il reste la norme du secteur pour tous photographes, des débutants aux professionnels chevronnés.

Lightroom est un moyen relativement simple de faire passer vos photos d’un fichier RAW terne à un JPEG digne d’être partagé.

Voici une sélection de conseils pour améliorer votre flux de travail Lightroom et le rendre plus efficace et plus agréable.

1 – Évaluation rapide et efficace de l’image

Lorsque vous travaillez sur un projet de grande envergure qui implique des centaines d’images, vous devez d’abord les évaluer afin de décider ce qui vaut la peine d’être édité par la suite. Cette tache n’est pas toujours agréable et prend du temps.

La façon habituelle (longue) de le faire est de cliquer sur chaque image, puis de cliquer à nouveau pour lui donner la note souhaitée et de cliquer encore une fois pour passer à la suivante…

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe un moyen plus rapide et plus efficace de parcourir toutes vos photos. Il vous suffit d’utiliser les chiffres 1 à 5 de votre clavier pour appliquer la note que vous souhaitez !

Conseil pratique : si vous laissez la touche « Verrouillage des majuscules » activée pendant que vous faites cela, Lightroom passera automatiquement à la photo suivante chaque fois que vous ajouterez une note. Cela peut vous faire gagner beaucoup de temps !

2 – Réglage fin des filtres d’ajustement local

Les filtres d’ajustement local sont très pratiques si vous devez modifier une certaine partie de votre image sans affecter la photo entière.

Par exemple, vous pouvez vouloir mettre en valeur votre sujet et le faire ressortir en l’éclaircissant un peu. Vous pouvez également rendre le ciel plus sombre si vous recherchez un effet plus spectaculaire.

Tout cela peut être facilement réalisé avec l’outil Filtre gradué ou l’outil Filtre radial. Cependant, après avoir utilisé ces outils, vous pouvez constater que vous les avez appliqués en dehors des zones souhaitées et que vous devez les nettoyer un peu.

Pour ce faire, allez dans le filtre et cliquez sur « Effacer » sous le panneau « Pinceau ». Là, vous pouvez affiner la taille, la plume et la fluidité du pinceau.

Lorsque vous êtes prêt, prenez simplement la brosse et effacez les parties du filtre qui ont débordé dans les zones que vous ne voulez pas que cela affecte.

3 – Galerie en ligne pour l’épreuvage client en temps réel

Lorsqu’on travaille avec des clients, il est très important de maintenir une communication claire. Lightroom est un excellent moyen de maintenir l’ordre et de s’assurer que vous et les clients êtes tous sur la même longueur d’onde.

Pour que cela fonctionne, vous devez d’abord vous assurer que vous êtes synchronisé avec Lightroom Mobile.

Ensuite, vous devez créer une collection des images que vous voulez partager. La dernière étape consiste à cliquer sur le bouton « Rendre public » en haut à droite de votre écran pour le rendre visible aux clients.

Une fois que vous avez fait cela, vous verrez qu’un lien est généré. Il s’agit de la galerie en ligne que vous pouvez partager avec vos clients.

Cette fonction est très utile, car si des modifications sont apportées, les clients peuvent les voir en temps réel. De plus, ils peuvent commenter les images et vous dire ce qu’ils en pensent.

4 – Soyez plus précis lorsque vous déplacez les curseurs dans Lightroom

Avez-vous déjà eu l’impression que les curseurs des réglages de Lightroom étaient trop sensibles, vous empêchant d’être aussi précis que vous le souhaitez lorsque vous modifiez vos images ?

Il existe une solution simple et rapide à ce problème : vous pouvez étendre le module de développement, ce qui rend tous les curseurs plus longs et donc moins sensibles.

Pour ce faire, il suffit de cliquer sur le bord du module de développement et de le faire glisser jusqu’à ce qu’il soit aussi grand que vous le souhaitez pour voir clairement ce que vous faites.

Vous pouvez également faire glisser votre curseur sur n’importe lequel des curseurs et appuyer sur les flèches Haut et Bas de votre clavier pour un réglage plus précis. Si vous maintenez la touche Shift enfoncée tout en appuyant sur les flèches Haut et Bas, le curseur s’ajustera à un niveau plus élevé.

5 – Activation du mode Solo

Le mode Solo vous permet de fermer automatiquement toutes les fenêtres de réglages autres que celle que vous utilisez actuellement. Ainsi vous ne verrez qu’une fenêtre à la fois dans le module de développement.

Par exemple, si vous travaillez sur la « Courbe des tonalités », tous les autres panneaux seront automatiquement masqués, comme dans l’image ci-dessous.

Conseils-Lightroom-Classic-CC-mode-solo

Pour activer la fonction, vous devez cliquer avec le bouton droit de la souris sur l’en-tête de l’un des panneaux d’édition, puis sélectionner « Mode Solo ».

Cette astuce est particulièrement utile si vous travaillez sur un ordinateur portable ou sur un écran dont l’espace est restreint.

6 – Utilisation du masquage de netteté

Lorsqu’il s’agit d’augmenter la netteté sur une photo, il est intéressant de pouvoir ajuster l’intensité de ce que vous faites. En appuyant sur la touche « Alt » (PC) ou « Option » (Mac), puis en déplaçant le curseur « masquage », vous pourrez visualiser l’effet qu’aura le réglage et les zones sur lequel il s’appliquera très précisément.

Les zones noires ne sont pas affectées par la netteté, mais les zones blanches vous montrent exactement où vous appliquez le filtre. Cela vous donne beaucoup plus de contrôle et vous permet de vous concentrer sur l’accentuation de détails sur votre sujet plutôt que sur l’arrière-plan.

7 – Faire correspondre les expositions

Imaginez que vous avez une séquence d’images qui ont été prises en priorité d’ouverture et que les expositions finissent par être très différentes les unes des autres.

Il faut remédier à cette incohérence, mais que se passe-t-il lorsque vous essayez de copier les paramètres de développement d’une photo à l’autre ?

Comme les images ont des expositions différentes, certaines apparaîtront plus sombres ou plus claires après que vous ayez synchronisé les paramètres de développement — la séquence entière ne sera pas cohérente.

Pour y remédier, vous devez cliquer sur l’image dont l’exposition vous convient, puis sélectionner le reste des images de la collection sur laquelle vous travaillez.

Ensuite, allez dans « Paramètres » et sélectionnez « Reproduire toutes les expositions ». Vous verrez alors le résultat que vous souhaitez obtenir.

Attention toutefois, les images doivent avoir été prises dans des conditions/lieux similaires pour que cela fonctionne. Cette astuce est surtout utile si vous avez pris une série d’images au même endroit, mais avec des réglages différents.

8 – Les profils de correction

Celui-ci est un excellent conseil que vous devriez intégrer dans votre flux de travail habituel. Lorsque vous importez une image dans Lightroom, faites attention à la section Calibration de l’appareil avant même de commencer les réglages de base.

Par défaut, chaque photo est réglée sur un profil « Standard ». Choisissez « Corrections de l’objectif » puis « Activer le profil de correction ». Lightroom devrait automatiquement trouver avec quel appareil et quel. Objectif. Votre photo a été prise et ainsi corriger automatiquement les « defauts ». Si ce n’est pas le cas, vous pouvez choisir manuellement les données.

Cela permet en autre de corriger les effets de distorsion des objectifs grands angle !

C’est un excellent point de départ lorsque vous modifiez vos photos, et c’est une bonne habitude à prendre !

9 – Modifier directement avec l’histogramme

L’histogramme est une représentation graphique des valeurs de luminance d’une photo et de leurs relations entre elles.

À lire : « L’histogramme en photo : Le lire et l’utiliser pour améliorer ses photographies »

Bien qu’il n’y ait pas d’histogramme « correct », il est utile pour déterminer la cohérence idéale de l’exposition. Saviez-vous qu’il est possible d’ajuster l’histogramme directement dans Lightroom Classic CC ?

L’histogramme est divisé en cinq sections individuelles. De gauche à droite, ce sont : les noirs, les ombres, les tons moyens, les hautes lumières, les blancs.

Chacune d’entre elles représente les différentes zones de luminance de votre photo. Lorsque vous faites défiler l’histogramme, chaque section est mise en évidence et le curseur de réglage correspondant dans le panneau de « réglages de base » est également indiqué.

Pour ajuster l’histogramme, il vous suffit de survoler la section que vous souhaitez ajuster, puis de cliquer et de faire glisser vers la gauche ou la droite. Vous pouvez le faire directement avec n’importe quelle section de luminance de l’histogramme.

10 – Options de couleur du masque d’ajustement

Lorsque vous utilisez un outil de réglage local dans Lightroom, tel que le filtre radial ou gradué ou la brosse de réglage, vous avez la possibilité d’afficher le masque sélectionné en couleur.

Il s’agit simplement d’un masque coloré qui vous aide à voir visuellement où vos ajustements locaux sont appliqués.

Pour activer l’affichage du masque, appuyez simplement sur la touche « O ».

Saviez-vous que vous pouvez modifier la couleur de vos masques d’ajustement local superposés selon vos goûts ?

Pour faire défiler les couleurs des masques d’ajustement superposés, assurez-vous d’abord d’afficher le masque en appuyant sur la touche « O » puis utilisez simplement le raccourci clavier « Shift+O » pour modifier la couleur du masque.

Vous pouvez choisir entre : rouge, vert, blanc, noir ou pas de couleur du tout.

11 – Visualisez des spots pour affiner vos montages

La fonction de visualisation des taches est une méthode qui nous permet de visualiser les taches indésirables de poussière et de saleté dans nos images.

Vous la trouverez en bas de la fenêtre de visualisation lorsque vous utiliserez l’outil de « suppression des taches ».

Une fois cochée, la fonction « visualiser les taches » transformera instantanément votre photographie en un contour noir et blanc funky qui vous permettra de voir les artefacts non désirés beaucoup mieux.

Utilisez le curseur pour contrôler la sensibilité et, une fois les taches enlevées, décochez simplement la case pour revenir à la vue normale.

12 – Personnalisez votre plaque d’identité

La « plaque d’identité » est l’image/l’écriture en haut à gauche de votre fenêtre Lightroom — par défaut, elle doit indiquer « Adobe Lightroom Classic CC » et votre nom.

Saviez-vous que vous pouvez personnaliser votre plaque d’identité en utilisant des logos et des graphiques personnalisés au lieu d’un texte simple ? Voici comment :

Tout d’abord, cliquez sur « Édition > Configuration de la plaque d’identité » (PC) ou sur « Lightroom Classic > Configuration de la plaque d’identité » (Mac).

L’éditeur de plaque d’identité apparaît. C’est là que vous pourrez effectuer toutes vos modifications. Choisissez ensuite « Personnalisé » dans les options du menu déroulant et, sur l’écran suivant, vous pouvez vous amuser à créer un graphique personnalisé ou un texte stylisé.

Vous pouvez même modifier l’apparence des menus des modules en haut à droite de l’écran, exactement comme vous avez créé votre plaque d’identité personnalisée.

13 – Dupliquer vos ajustements locaux

Au lieu de repartir de zéro chaque fois que vous voulez créer un autre filtre gradué ou radial, essayez de dupliquer le filtre que vous avez déjà et ajustez-le simplement à votre besoin actuel.

Pour dupliquer un ajustement local, il vous suffit de cliquer avec le bouton droit de la souris sur la broche de localisation et de sélectionner « Dupliquer ».

La duplication de vos filtres d’ajustement local peut vous faire gagner beaucoup de temps dans votre édition.

Conclusion sur Lightroom

Nous espérons que vous avez apprécié ces quelques conseils utiles pour Lightroom. Il y a tant de façons de rendre votre édition plus fluide et plus rapide, il suffit simplement de savoir ou regarder ! N’ayez pas peur d’explorer l’espace de travail et les multiples menus pour découvrir tous les petits trésors que ce puissant logiciel a à offrir.