Actualités

Canon travaillerait sur un appareil photo à « obturateur global » (global shutter) et sur la mise au point automatique « Quad-Pixel »

Pinterest LinkedIn Tumblr

Bien que nous soyons encore probablement à plusieurs mois d’un produit fini, Canon Rumors rapporte qu’en plus de travailler sur un capteur plein format à obturateur global, Canon a déposé un brevet pour un système autofocus à quadruple pixel (quad pixel).

Selon un rapport, un obturateur global est en cours de développement pour l’EOS R1, l’équivalent hybride de la série EOS-1D.

Tous les appareils photo plein format grand public utilisent actuellement ce que l’on appelle un « obturateur roulant » (rolling shutter), dans lequel différentes lignes du capteur sont exposées à différents moments. Le temps qui s’écoule d’une partie du capteur à l’autre dépend de nombreux facteurs, mais tous les capteurs à obturateur roulant fonctionnent de cette manière : Les données sont extraites du capteur par « vagues » au fur et à mesure qu’elles passent devant la face du capteur. Les capteurs globaux peuvent exposer et tirer des données de l’ensemble du capteur en une seule fois, ce qui élimine complètement les distorsions visuelles qui peuvent se produire sur les capteurs roulants.

Ces distorsions sont plus visibles lorsque l’appareil photo ou le sujet devant l’appareil est en mouvement. Jusqu’à présent, seules les caméras de cinéma haut de gamme utilisent cette technologie, car elle est très chère à mettre en œuvre. Une autre raison pour laquelle nous n’avons pas encore vu d’obturateurs globaux sur les appareils photo plein format hybrides est que le besoin de cette technologie est beaucoup moins pressant pour la plupart des photographies : la capture vidéo et les sports rapides sont pratiquement les seules situations où nous verrions un avantage notable à utiliser un obturateur global.

Certains obturateurs roulants extrêmement rapides — comme le Sony A9 II — réussissent à éliminer pratiquement l’apparition de ces distorsions, mais un obturateur global constituerait tout de même une amélioration considérable. Un obturateur global sur un appareil photo de sport plein format comme le R1, par exemple, serait une aubaine pour la photographie sportive silencieuse et rapide.

La dernière partie de ce rapport qui mérite d’être notée est la mention d’un nouveau système autofocus « révolutionnaire ». Cette mention coïncide avec le dépôt d’un brevet par Canon pour ce qu’il appelle un système quadruple pixel (quad pixel).

Canon News a remarqué la demande de brevet et explique que l’avantage d’un système quadruple pixel par rapport au système double pixel actuel (dual pixel) serait une amélioration notable :

« Actuellement, grâce aux capteurs AF à double pixel (DPAF), vous pouvez faire la mise au point de manière fiable lorsque l’appareil photo est en position horizontale et que le bord de contraste sur lequel vous vous verrouillez est vertical. Si le bord est horizontal (ou parallèle à l’orientation de l’appareil photo), il a alors d’une extrême difficulté à se verrouiller. Cela est dû au fait que tous les pixels sont disposés dans une seule direction pour une mise au point automatique à double pixel. Ce dont Canon a besoin, c’est d’un quadruple pixel, où le pixel est divisé, non pas une, mais deux fois, ce qui permet d’obtenir des arrangements différents selon la phase. »

Si Canon était capable de combiner cette nouvelle technologie de mise au point automatique à quatre pixels avec un obturateur global, il disposerait du capteur plein format le plus rapide et le plus précis jamais réalisé, et ce serait vraiment révolutionnaire.