Actualités

Canon s’associe à une artiste japonaise pour fabriquer des verres inspirés d’objectifs

Pinterest LinkedIn Tumblr

Canon s’est associé à une artiste japonaise pour produire des verres conçus pour avoir l’air d’utiliser les objectifs de la société. Trois séries sont produites : l’une est modelée d’après l’aspect des objectifs, l’autre d’après la façon dont la lumière interagit avec elles, et la troisième d’après le son d’un obturateur.

Canon travaille avec la jeune et talentueuse « Noriyu Yamada » qui travaille pour le studio de verre Saihou. Les verres sont fabriqués à la main selon une technique appelée Kiriko et sont conçus non seulement pour être beaux à voir, mais aussi pour susciter une réponse visuelle ou tactile chez ceux qui photographient avec Canon.

Par exemple, dans le design ci-dessus, vous pouvez clairement dire qu’il a été fait avec l’idée d’une ouverture et la façon dont il capture la lumière. Mais dans l’exemple ci-dessous, le motif est appelé « Sasaha » et est conçu pour être une représentation visuelle du son d’un obturateur.

canon-lens-glasses-japan-edo-kiriko-6

Dans celui-ci, le motif est appelé « roe » et est conçu pour imiter la sensation du cadran dans votre main :

canon-lens-glasses-japan-edo-kiriko-5

Si vous voulez « imaginer la belle apparence d’un objectif neuf qui n’est pas abimé par quoi que ce soit », alors les motifs ci-dessous sont pour vous :

canon-lens-glasses-japan
canon-lens-glasses-japan-3
canon-lens-glasses-japan-2

Edo Kiriko est une tradition japonaise unique de découpe manuelle de motifs dans le verre qui produit des réflexions lumineuses spectaculaires selon la façon dont le verre est tenu ou l’angle sous lequel on le regarde. Elle a été développée au cours des dernières années de la période Edo et des reproductions fidèles de ce style sont encore réalisées aujourd’hui.

Selon la description de ces verres Canon, le motif d’Edo Kiriko n’est pas seulement un dessin, mais chaque coupe est une « ligne de flux de lumière » et l’expression de la lumière, tant à l’entrée qu’à la sortie, est soigneusement prise en compte par l’artisan lors de sa production. Certaines conditions sont posées pour utiliser le nom « Edo Kiriko » et l’une d’entre elles est « faite à la main par des artisans », car Edo Kiriko met l’accent sur la sensibilité de ces artisans ».

Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir comment ces motifs découpés à la main sont réalisés :

Les verres seront disponibles à l’achat d’ici la fin décembre et leur prix variera entre 13 000 yens (123 €) et 18 000 yens (150 €) selon le motif choisi. Pour l’instant uniquement disponibles au Japon, nous les verrons peut-être un jour débarquer en France !