Apprendre la photo

Composition : créer un cadre dans un cadre

Pinterest LinkedIn Tumblr

Qu’est-ce que la composition ? Eh bien, c’est l’art d’arranger les éléments dans le viseur de votre appareil photo de la manière la plus stimulante et la plus agréable possible visuellement. Vous essayez effectivement de communiquer vos idées et votre vision. Un grand nombre de choses peuvent influencer l’aspect de votre prise de vue finale — par exemple, l’angle de prise de vue, la hauteur de l’appareil, la perspective, la longueur focale de l’objectif, et ce que vous incluez et excluez de votre image.

Les bonnes compositions possèdent normalement un équilibre incontestable et une forte sensation tridimensionnelle.

Il existe un certain nombre de règles de composition que vous pouvez appliquer à vos prises de vue pour vous aider à obtenir des résultats convaincants. La règle des tiers est la plus connue et constitue une base utile, conçue pour guider le placement du sujet, tandis que l’utilisation de lignes directrices fortes est une méthode populaire pour guider l’œil du spectateur.

L’utilisation de cadres pour donner de la profondeur et de l’intérêt aux photos peut également s’avérer très efficace. Cependant, pour une raison étrange, cette astuce de composition est souvent négligée dans les magazines et les livres de photos. C’est pourquoi nous avons pensé que nous devrions examiner de plus près l’utilisation d’un « cadre dans un cadre » pour améliorer la composition de vos photos.

Un cadre dans un cadre

Quelle est l’idée exacte d’utiliser un cadre dans un cadre ? Eh bien, un peu comme une photo encadrée sur votre mur à la maison, un cadre sépare votre œil de tout l’encombrement et de la distraction environnante et isole votre sujet. De plus, dans le domaine de la composition, l’utilisation d’un autre objet pour encadrer votre sujet principal peut s’avérer un moyen excellent et efficace d’impliquer de la profondeur. Cela permet de donner du poids et de l’importance à votre sujet, de créer des couches dans votre plan et d’ajouter un aspect presque voyeuriste à vos images. C’est une approche qui peut convenir à presque tous les types de sujets. Les photographes de portrait, de reportage et de mariage incluent tous régulièrement des cadres à l’intérieur même de leurs photographies. Ceux-ci sont souvent réalisés par l’homme — par exemple, des ponts, des arcs, des portes, des miroirs et des fenêtres. Cependant, la nature nous fournit un grand nombre de cadres naturels — certains évidents, d’autres moins. Les photographes d’extérieur peuvent les utiliser de manière créative, afin d’améliorer leurs compositions.

hibou-fenetre

Les arbres, les branches et feuillages, les zones d’ombre et lumière, les roseaux, reflets ou encore lesrochers ne sont qu’un exemple du type de choses que les photographes de nature peuvent utiliser pour cadrer leur sujet principal. Mais tous les cadres ne sont pas aussi évidents. Il est possible de créer un cadre en utilisant un sujet secondaire au premier plan. Par exemple, vous pouvez utiliser le corps et les pattes d’un animal pour en encadrer un autre derrière, ou utiliser la tige ou la structure des fleurs du premier plan pour créer un cadre pour la fleur sur laquelle vous êtes réellement concentré.

cadre-naturel-fleurs
Les fleurs au premier plan aident à créer un cadre autour du point focal, attirant ainsi l’œil.

Non seulement un cadre vous aidera à attirer le regard plus loin dans l’image, mais il peut aussi ajouter un contexte et une intrigue. Une barrière entre le sujet et l’extérieur de la photo aidera normalement à retenir l’œil du spectateur plus longtemps.

L’inclusion d’un cadre est donc un bon conseil lorsque vous voulez placer un maximum d’attention sur votre sujet principal.

cadre-dans-votre-cadre-autour-du-sujet-principal

Cependant, si vous voulez tout enregistrer de l’avant à l’arrière de manière nette, vous aurez besoin d’une grande profondeur de champ. Générez cette profondeur en sélectionnant une petite ouverture comme f/11 ou f/16. Vous devrez également faire une mise au point réfléchie en utilisant par exemple la distance hyperfocale.

cadre-naturel-feuillage
Les branches en surplomb empêchent l’œil de s’éloigner de l’image.

Votre cadre n’a pas besoin de faire le tour des quatre bords — un cadre partiel ou incomplet est souvent tout aussi efficace. Par exemple, des branches en surplomb empêcheront votre œil de monter et de sortir du haut de votre plan. Même un nuage peut agir comme un cadre, en encourageant votre œil à se diriger vers l’intérieur.

Un avertissement, cependant, si les cadres dans une image peuvent s’avérer très efficaces, ils peuvent aussi donner l’impression qu’une composition est encombrée si elle est mal appliquée.

Création d’un « cadre flou »

Une zone de mise au point peu profonde peut également créer un cadre très efficace. L’herbe et le feuillage, qui sont sélectivement flous par l’utilisation d’une grande ouverture, d’un objectif long ou d’un point de vue bas, peuvent créer ce que l’on peut appeler « cadre flou ».

L’inclusion de bokeh au premier plan peut produire un cadre doux et créatif pour votre sujet principal.

cadre-naturel-flou
En photographiant « à travers » des feuilles et des herbes, vous obtiendrez cet effet. En faisant cela, vous créez effectivement votre propre cadre.

Privilégiez une grande ouverture — comme f/2,8 ou f/4 — pour générer une profondeur de champ très faible, puis faites une mise au point minutieuse sur votre sujet. Personnellement, j’aime cette approche, et c’est quelque chose que je fais régulièrement — en particulier lorsque je photographie des fleurs sauvages — afin de créer des bordures naturelles.Une fois que vous aurez compris à quel point un cadre peut ajouter de la profondeur de champ — sans parler d’une mise au point plus nette sur l’endroit et le sujet principal de la photo – vous ne les oublierez plus jamais !