Apprendre la photo

Comprendre les modes de mesure d’exposition de son appareil photo

Pinterest LinkedIn Tumblr

Tout reflex numérique moderne possède différents modes de mesure d’exposition, dont il est important de connaitre le fonctionnement. En effet, cela vous aidera à contrôler votre exposition avec un minimum d’effort et à prendre de meilleures photos dans des situations d’éclairage inhabituelles.

Qu’est-ce qu’une mesure d’exposition ?

La mesure d’exposition est la façon dont votre appareil photo détermine la vitesse d’obturation et l’ouverture correctes, en fonction de la quantité de lumière qui entre dans l’appareil et de la sensibilité ISO.

Dans le passé, les appareils photo n’étaient pas équipés de posemètre intégré — capteur mesurant la quantité et l’intensité de la lumière — et les photographes devaient donc utiliser des posemètres portatifs ou externes pour déterminer l’exposition optimale et régler leur appareil. De toute évidence, comme le travail était fait sur pellicule, ils ne pouvaient pas pré visualiser ou voir les résultats immédiatement, c’est pourquoi ils se fiaient religieusement à ces appareils de calcul.

Aujourd’hui, chaque reflex numérique dispose d’un posemètre intégré qui mesure automatiquement la lumière réfléchie et détermine l’exposition optimale. Les modes de mesure les plus courants dans les appareils photo numériques sont aujourd’hui les suivants.

  • Mesure « matricielle » (Nikon), également appelée mesure « évaluative » (Canon)
  • Mesure « pondérée centrale »
  • Mesure « spots »
  • Certains modèles Canon EOS offrent également la « mesure partielle », qui est similaire à la mesure pondérée, sauf que la zone couverte est plus grande (environ 8 % de la zone du viseur près du centre contre 3,5 % en mesure pondérée)

Vous pouvez voir l’appareil de mesure en action lorsque vous photographiez en mode manuel — regardez dans le viseur et vous verrez des barres allant à gauche ou à droite, avec un zéro au milieu, comme illustré ci-dessous.

Nikon-Viewfinder-modes-de-mesure

Si vous pointez votre appareil photo vers une zone très lumineuse, les barres vont vers le côté « + », indiquant qu’il y a trop de lumière pour les réglages d’exposition actuels. Si vous pointez votre appareil photo vers une zone très sombre, les barres vont du côté « - », indiquant qu’il n’y a pas assez de lumière. Vous devrez alors augmenter ou diminuer votre vitesse d’obturation, votre ouverture ou vos ISO pour arriver à « 0 », qui est l’exposition « optimale », selon le posemètre de votre appareil photo.

Le posemètre de votre appareil photo n’est pas seulement utile pour le mode manuel — lorsque vous choisissez un autre mode tel que la priorité à l’ouverture, la priorité à l’obturation ou le mode programme, l’appareil photo ajuste automatiquement les paramètres en fonction de ce qu’il lit grâce au posemètre.

Les limites des posemètres intégrés

Les posemètres des appareils photo fonctionnent très bien lorsque la scène est éclairée de manière uniforme. Cependant, il devient problématique et difficile pour eux de déterminer l’exposition, lorsqu’il y a des objets avec différents niveaux et intensités de lumière. Par exemple, si vous prenez une photo du ciel bleu sans nuages ni soleil dans le cadre, l’image sera correctement exposée, car il n’y a qu’un seul niveau de lumière à traiter. Le travail devient un peu plus difficile si vous ajoutez quelques nuages dans l’image — le compteur doit maintenant évaluer la luminosité des nuages par rapport à la luminosité du ciel et essayer de déterminer l’exposition optimale. Par conséquent, l’appareil de mesure peut assombrir un peu le ciel afin d’exposer correctement les nuages blancs — sinon, les nuages auraient l’air trop blancs ou « surexposés ».

Que se passerait-il si vous ajoutiez une grosse montagne dans la scène ? Le posemètre de l’appareil verrait alors qu’il y a un grand objet beaucoup plus sombre (par rapport aux nuages et au ciel), et il essaierait de trouver un compromis, afin que la montagne soit également correctement exposée.

Par défaut, le posemètre de l’appareil examine les niveaux de lumière dans l’ensemble du cadre et essaie de trouver une exposition qui équilibre les zones claires et sombres de l’image.

La mesure matricielle ou évaluative

La mesure « matricielle » ou « évaluative » est le mode de mesure par défaut sur la plupart des DSLR. Il fonctionne de manière similaire à l’exemple ci-dessus en divisant le cadre entier en plusieurs « zones », qui sont ensuite toutes analysées individuellement pour les tons clairs et foncés.

L’un des facteurs clés qui affectent la mesure matricielle est le point de mise au point de l’appareil photo. Après avoir lu les informations de toutes les zones individuellement, le système de mesure examine l’endroit où vous avez fait la mise au point dans le cadre et le marque de façon plus importante que toutes les autres zones. Généralement, de nombreuses autres variables sont utilisées dans l’équation, qui diffèrent d’un fabricant à l’autre. Nikon, par exemple, compare également les données d’images à une base de données de milliers d’images pour le calcul de l’exposition.

La-mesure-matricielle-ou-evaluative

Vous devriez utiliser ce mode pour la plupart de vos photographies, car il permet généralement de déterminer l’exposition correcte dans la majorité des situations où il n’y a pas de grosses différences d’éclairage dans la scène.

La mesure centrale pondérée

Il n’est pas toujours souhaitable d’utiliser l’ensemble du cadre pour déterminer l’exposition correcte. Que faire si vous essayez de prendre une photo d’une personne avec le soleil derrière elle ? C’est là que la mesure à pondération centrale s’avère utile.

La mesure à pondération centrale évalue la lumière au milieu du cadre et de ses environs et ignore les coins. Par rapport à la mesure matricielle, la mesure centrale pondérée ne tient pas compte du point de focus que vous avez sélectionné et évalue uniquement la zone centrale de l’image.

La-mesure-centrale-ponderee

Utilisez ce mode lorsque vous voulez que l’appareil photo donne la priorité au milieu du cadre, ce qui fonctionne très bien pour les portraits en gros plan et les sujets relativement grands qui se trouvent au milieu du cadre. Par exemple, si vous prenez une photo du visage d’une personne avec le soleil derrière elle, ce mode exposera correctement pour le visage de la personne.

La mesure spot

La mesure spot évalue uniquement la lumière autour de votre point de focus et ignore tout le reste. Elle évalue une seule zone et calcule l’exposition en fonction de cette seule zone ! Il est utile, pour les photos d’oiseaux, car les oiseaux occupent la plupart du temps une petite zone du cadre et il faut s’assurer qu’ils sont exposés correctement, que l’arrière-plan soit clair ou sombre.

Comme la lumière est évaluée à l’endroit où vous placez votre point de mise au point, vous obtenez une exposition précise sur l’oiseau même si celui-ci se trouve dans le coin du cadre.

Ce mode de mesure est également utile lorsque vous souhaitez prendre vos sujets en contre-jour, mais que c’est dernier n’occupe pas la majeure partie du cadre. Dans ce cas, l’utilisation des modes de mesure matricielle ou à pondération centrale donnerait très probablement une silhouette, alors que la mesure spot exposera correctement votre sujet si vous avez fait la mise au point dessus.

La-mesure-spot

Un autre bon exemple d’utilisation de la mesure spot est la photographie de la Lune, si cette dernière n’occupe une petite partie du cadre et que le ciel sombre autour d’elle occupe le reste de l’espace. Il est alors préférable d’utiliser la mesure spot — de cette façon, nous ne regardons que le niveau de lumière provenant de la lune et rien d’autre.

Certains reflex numériques comme les Canon 1D/1D sont capables de mesurer plusieurs points, ce qui permet de choisir plusieurs points pour mesurer la lumière et obtenir une valeur moyenne pour une bonne exposition.

Comment changer le mode de mesure de votre appareil photo

Malheureusement, cela varie non seulement d’un fabricant à l’autre, mais aussi d’un modèle à l’autre. Sur le Nikon D5500, par exemple, cela se fait par le biais du réglage du menu (bouton Info). Sur les appareils professionnels tels que le Nikon D810 et le Nikon D5, il y a un bouton séparé sur le cadran supérieur gauche pour la mesure de l’appareil. Le changement de mesure sur les appareils Canon varie également d’un modèle à l’autre, mais il s’effectue généralement par une combinaison de touches (bouton « Set »), le menu de l’appareil ou un bouton de mesure dédié situé près de l’écran LCD supérieur.

Écrire un commentaire