Tests & Guides d'achats

TEST : Canon EOS 1D X Mark III

Pinterest LinkedIn Tumblr

Introduction

L’EOS 1D X Mark III est le dernier reflex numérique haut de gamme, ultra résistant et hyper rapide de Canon. De l’extérieur, il ressemble à peu près aux précédents EOS-1D, mais à l’intérieur, il y a des mises à jour radicales. Et même si c’est un gros DSLR à double poignée, il fonctionne comme un appareil photo hybride — et donc sans miroir — très performant en mode Live View, à condition d’avoir les muscles nécessaires pour le tenir devant soi pendant de longues périodes.

C’est aussi un appareil qui peut vous fournir des images JPEG 8 bits en tant qu’« image finie », qui inclut la reconnaissance AF du sujet basée sur l’apprentissage machine en mode OVF et en mode « Live View », et qui possède des capacités vidéo impressionnantes (y compris la vidéo RAW en interne).

L’EOS-1D X Mark III a beaucoup à offrir, alors commençons par une liste assez longue de spécifications clés avant de nous plonger dans la suite pour comprendre ce que tout cela signifie et peut vous apporter.

Spécifications clés :

  • Capteur CMOS 20,1 MP mis à jour avec AF à double pixel
  • Processeur Digic X
  • Enregistrement HEIF 10 bits (prend en charge l’affichage HDR à des formats plus petits que JPEG)
  • rafales de 16 images/seconde (viseur), rafales de 20 images/seconde (Live View) avec autofocus
  • Un tout nouveau mécanisme de miroir pour réduire les vibrations et le « blackout »
  • Système AF de 191 pts avec nouveau design « square pixel », 155 points en croix, détection du visage et de la tête, sensibilité à -4 EV
  • Le système AF Live View est maintenant à 90 % de couverture horizontale et 100 % de couverture verticale avec une détection améliorée des yeux et une sensibilité jusqu’à -6 EV
  • Nouveau « Smart Controller » AF intégré dans les boutons AF-ON
  • 5,5 K/60 p 12 bits Enregistrement vidéo RAW, 4K/60 p 4:2 : 2 10 bits Enregistrement H.265/HEVC
  • Deux emplacements pour cartes CFExpress pour une mémoire tampon pratiquement illimitée dans la plupart des situations
  • Environs 2850 photos en OVF et 610 en Live View en utilisant la batterie LP-E19
  • Obturateur conçu pour tenir plus de 500 k
  • Pèse 1440 g

Et ce ne sont là que les principales spécifications.

Hormis les spécialistes du paysage et des studios qui ont besoin d’une quantité massive de mégapixels, l’EOS-1D X Mark III est l’appareil photo le plus complet et le mieux équipé actuellement sur le marché, tant pour les photographes que pour les vidéastes qui disposent des fonds nécessaires. Il est clair que Canon vise à ce que le 1D X III reste au top pour les utilisateurs professionnels dans les années à venir, malgré le rythme d’innovation toujours croissant et la longueur toujours décroissante des cycles de vie des produits dans l’industrie.

L’EOS-1D X Mark III est disponible depuis mi-février 2020 pour un prix de vente d’environ 7290 €.

Photo de canon-eos-1dx-mark-iii

Canon EOS-1DX Mark III

Conçu pour la vitesse, la sensibilité et la précision, le Canon Eos-1D X Mark Iii est un reflex numérique puissant conçu pour les sports, la faune et d'autres applications d'imagerie dynamiques et épro...

Meilleurs prix

  • Rue du commerce 5 499.99 € Voir Rue du commerce
  • Fnac 7 299.00 € Voir Fnac
Ces prix ont été actualisés le 24/10/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Quoi de neuf ?

Tous les grands changements sur l’EOS-1D X Mark III se trouvent à l’intérieur, mais il y a eu aussi quelques modifications à l’extérieur. Nous devons noter qu’il y a tellement de choses à dire en termes d’autofocus que nous avons consacré une section entière pour couvrir cela plus en détail.

Points clés à retenir :

  • Le capteur et le processeur mis à jour offrent une meilleure vitesse et devraient améliorer les performances ISO
  • Mode rafale de 16 et 20 images par seconde dans le viseur et en mode Live View (au lieu de 14/16)
  • 20 images/s en Live View peut utiliser un obturateur mécanique ou électronique
  • Nouveau filtre passe-bas
  • Capture photo HDR 10 bits
  • Les améliorations ergonomiques comprennent un contrôleur intelligent AF
  • Des options polyvalentes pour une qualité de capture 4K, mais des outils de capture limités

Mise à jour du capteur, du processeur, des mécanismes et du filtre passe-bas

Au cœur du 1D X Mark III se trouve un capteur CMOS plein format de 20,1 Mpx avec autofocus à double pixel (Dual Pixel AF). Il est couplé à un nouveau processeur Digic X (Canon insiste sur le fait qu’il se prononce « ex » et n’est pas un chiffre romain « dix »). Le nouveau processeur offre un traitement d’image 3,1 fois plus rapide et des performances de calcul 380 fois plus rapides que les puces Digic 6+ de l’ancien Mark II. Ces améliorations apportent de nombreuses nouvelles fonctionnalités, dont la principale est la possibilité de prendre des photos jusqu’à 20 images/seconde avec mise au point et exposition automatiques en Live View avec l’obturateur mécanique ou électronique (16 images/seconde avec l’OVF). De nouveaux mécanismes d’entraînement du miroir et de l’obturateur, affinés, permettent d’obtenir des vitesses de rafales plus rapides et de réduire le black-out du viseur.

Canon affirme que le nouveau filtre passe-bas permettra d’obtenir des arrière-plans naturellement plus flous

Ensemble, le capteur et le processeur Digic X offrent une valeur ISO native maximale de 102 400, avec une valeur ISO étendue maximale de 819 200. Il s’agit dans les deux cas d’une amélioration globale par rapport au 1D X Mark II. On nous a également dit que les utilisateurs peuvent s’attendre à une réduction significative des distorsions dues au « Rolling Shutter » lorsqu’ils utilisent l’obturateur silencieux et entièrement électronique.

nouveau_Low-Pass_Filter-canon

Devant le capteur se trouve un nouveau filtre passe-bas ou antialiasing. Alors que ces filtres sont généralement conçus pour diviser les rayons lumineux afin de combattre les effets du moiré, le 1D X Mark III est « spécial ». Canon l’appelle un filtre passe-bas à 16 points, qui assure une séparation dans huit directions radiales. Outre la lutte contre le moiré, Canon affirme également que la séparation en 16 points permet d’obtenir un motif MTF qui correspond étroitement à une courbe gaussienne pour des arrière-plans naturellement plus flous et une plus grande netteté pour les zones de mise au point de vos images.

Photographies HEIF 10 bits HDR

L’EOS-1D X Mark III est l’un des premiers appareil que nous ayons vues à aller au-delà des JPEG 8 bits et à fournir des images « en sortie d’appareil » qui exploitent mieux les améliorations des écrans et des capteurs modernes. Les écrans modernes peuvent afficher une gamme de luminosité plus large qu’auparavant, ce qui signifie que vous pouvez afficher une image d’apparence naturelle avec une plage dynamique plus large.

La lecture HDR des fichiers HEIF permet une visualisation plus réaliste des images sur les écrans HDR.

Si vous utilisez un iPhone, il y a de fortes chances que vous ayez déjà pris des photos au format HEIF. Il s’agit en fait plus d’un ensemble de normes qu’un simple format de fichier, et il est bien plus avancé que le JPEG, prenant en charge des séquences d’images, un codage jusqu’à 16 bits et des gammes de couleurs plus larges, ainsi que des métadonnées avancées. Le format HEIF permet également de réduire la taille des fichiers par rapport aux JPEG 8 bits, car la compression est plus efficace.

La mise en œuvre de Canon permet d’obtenir des fichiers 10 bits avec un codage HDR en utilisant le quantificateur de perception (PQ), une courbe de tonalité non linéaire conçue pour coder une gamme dynamique élevée d’une manière compatible avec la vision humaine. Il s’agit d’une norme de plus en plus largement adoptée pour le contenu HDR. De plus, les images sont encodées dans le large espace couleur « Rec. 2020 », ce qui permet d’obtenir une palette de couleurs plus large.

La lecture HDR permet un visionnement plus « réaliste » lorsque vous regardez des images sur des écrans à haute plage dynamique, comme les téléviseurs HDR et ceux des derniers téléphones Apple. Cela signifie qu’au lieu d’essayer d’intégrer les hautes lumières et les ombres dans la gamme dynamique limitée d’un JPEG standard (ce qui, ironiquement, peut parfois donner un aspect « trop HDR »), l’affichage des fichiers HEIF sur un écran HDR permet d’obtenir des couleurs vraiment claires et sombres, plus proches du contraste que nous percevons dans le monde réel.

Malheureusement, l’écran LCD à l’arrière du 1D X Mark III n’est pas HDR, mais si vous photographiez dans ce format, il y a une option « d’aide à la visualisation » pour que les fichiers aient un aspect plus ou moins normal lorsque vous les regardez en lecture, avec une option permettant de donner la priorité à la précision des hautes lumières ou des tons moyens.

Canon n’est pas le premier fabricant d’appareils photo grand public à proposer la capture HDR pour les images (Panasonic propose une capture d’images basée sur la norme HLG), et pour dire les choses simplement, il n’existe pas encore une tonne de support pour ces images. Mais nous sommes impressionnés par l’esprit d’avant-garde de Canon qui soutient ce nouveau format, et nous espérons que d’autres entreprises suivront le mouvement.

Pour encourager son utilisation, si vous choisissez de photographier en HEIF, vous pouvez convertir ces fichiers dans l’appareil photo en fichiers JPEG standard si vous ou votre client en avez besoin. Vous pouvez également les capturer en même temps que les fichiers Raw et C-Raw standard.

Contrôleur intelligent AF-ON et autres améliorations de fonctionnement

Le 1D X Mark III est livré avec ce que Canon appelle le nouveau AF Smart Controller. Des capteurs sont désormais cachés dans les deux boutons AF-ON de l’appareil. En glissant votre doigt sur ces boutons — qui fonctionnent presque comme des pavés tactiles très précis — vous pouvez contrôler le placement du point AF dans le viseur optique et dans Live View. Cela peut sembler gadget, mais cela fonctionne vraiment bien. Canon a retenu la leçon de son faux pas avec la barre tactile du « EOS R », et ici rien à voir ! L’utilisateur peut contrôler la sensibilité de la manette intelligente dans les menus, et elle fonctionne même avec des gants.

Parmi les autres ajouts bienvenus, citons un certain nombre de boutons rétroéclairés sur la face arrière qui s’illuminent en tandem avec le panneau d’information LCD supérieur. Il y a également une nouvelle option de menu unique, et les utilisateurs peuvent agrandir l’interface du menu pour une lecture plus facile avec un double tapotement avec deux doigts.

Vidéo

Canon a fait un tabac en termes de vidéo sur l’EOS-1D X Mark III, le qualifiant de « meilleure performance de tournage de film dans l’histoire de l’EOS ». Si vous vous souvenez du premier EOS-1D X, vous vous rappelez peut-être que Canon a lancé un modèle complémentaire, l’EOS-1D C. Il s’agissait d’une version vidéo de l’EOS-1D X — plus axé sur les photos — avec de meilleures caractéristiques et performances vidéo. Heureusement, l’EOS-1D X Mark III n’a pas besoin d’un modèle « C » séparé et dédié, car il intègre de très sérieuses fonctions vidéo.

Nous y reviendrons plus tard, mais pour l’instant, sachez que le 1D X Mark III a la capacité de capturer de la vidéo brute 5,5 K/60 p 12 bits en interne sur une carte CFExpress. Sachez aussi qu’une carte de 128 Go ne peut contenir qu’environ 6 minutes de vidéo à cette résolution !

Pour ceux qui ne disposent pas d’une ferme de serveurs personnels pour stocker toutes ces vidéos brutes, le 1D X Mark III permet également de filmer en 4K jusqu’à 60 p aux formats All-Intra et IPB, mais vous devez activer un recadrage 4K/60p ou passer à 30 p si vous souhaitez une mise au point automatique à double pixel pendant le tournage — et le journal Canon 10 bits 4:2 : 2 BT.2020 est également disponible dans tous les modes 4K, stockés au format HEVC.

Les images DCI 4K sont suréchantillonnées à partir de 5,5 K, tandis que les images UHD 4K sont suréchantillonnées à partir d’une prise légèrement plus petite. Lors de notre première utilisation de l’appareil en mode vidéo, nous avons trouvé que l’autofocus vidéo était excellent. Malheureusement, vous devrez vous passer des zébras d’avertissements d’exposition dans tous les modes vidéo, mais vous aurez quand même droit au « focus peaking » et au guide de mise au point manuelle de Canon.

Canon-1D-X-III-AF-on

Il est très facile de passer de la photo à la vidéo – et inversement — grâce au bouton situé sur la face arrière et au fait que l’appareil photo mémorise désormais des réglages d’exposition distincts entre les deux modes.

Cartes CFexpress, réseau et flash

Canon-1D-X-III-cartes-cf-express

Le 1D X Mark III a perdu les fentes CFast et CF card de son prédécesseur, qui étaient mal assorties et qui ont été remplacées par une paire de fentes CFexpress. Les cartes CFexpress sont incroyablement rapides, mais comme toutes les autres cartes de stockage rapide actuelles, elles coûtent très cher. Les vitesses d’écriture qu’elles permettent au Canon 1D X Mark III de réaliser des prises de vue en mode rafale presque illimitées, ainsi que l’enregistrement vidéo brut 5,5 K.

Les utilisateurs professionnels seront heureux de trouver des options réseau mises à jour, notamment le gigabit Ethernet, Canon ayant également inclus un GPS intégré, le Wi-Fi et le Bluetooth. Il convient de noter en particulier l’option de protocoles de communication simultanée. Cela signifie que vous pouvez utiliser un connecteur sans fil externe optionnel (le Canon WFT-E9) pour télécharger des fichiers vers un service FTP, mais utiliser l’application Wi-Fi et EOS Utility intégrée de l’appareil photo pour faire fonctionner l’appareil à distance afin de régler les paramètres, par exemple.

Photo de transmetteur-sans-fil-pour-canon-eos-1d-x-mark-iii

Transmetteur sans fil pour Canon EOS 1D-X Mark III -...

Meilleurs prix

  • Fnac 737.55 € Voir Fnac
Ces prix ont été actualisés le 24/10/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Les utilisateurs de flash apprécieront également les nouvelles options d’exposition E-TTL qui permettent de mieux contrôler le résultat, et notamment de la « priorité au visage ».

L’autofocus du Canon 1D X Mark III

L’EOS-1D X Mark III sera probablement l’appareil photo de choix pour de nombreux photographes sportifs parmi les meilleurs au monde. Il n’est donc pas surprenant que Canon ait consacré beaucoup d’efforts à rendre le système autofocus encore plus performant :

  • Le nouveau module AF à grille de pixels fournit 191 points AF (dont 155 en croix).
  • Un nouveau capteur de mesure RVB+IR de 400 000 pixels associé à de nouveaux algorithmes améliore le suivi des sujets dans le viseur.
  • L’apprentissage machine sous-tend la reconnaissance du visage et du corps/les modes de priorité.
  • AF à double pixel (Dual Pixel AF) disponible en vue en mode Live View jusqu’à 20 images par seconde.

Utilisation de l’OVF

Des rumeurs circulaient selon lesquelles la prochaine série d’appareils 1D serait un mixe DSLR/Hybride. Pour les raisons que nous allons évoquer, c’est sans doute vrai. Il semble bien que ce soit un DSLR qui tire beaucoup de leçons des appareils sans miroir.

En tant que DSLR de la série 1D, il est probable qu’il soit principalement utilisé en utilisant le viseur optique (OVF) et un capteur autofocus à détection de phase dédiée. Contrairement à tous les DSLR que nous avons vus auparavant, ce capteur utilise une grille de pixels, plutôt qu’une série de bandes de capteurs en forme de lignes, ce qui le rend similaire à un capteur d’images. Cela signifie que le système autofocus dispose de plus d’informations sur la scène, ce qui permet au système de déterminer plus rapidement et plus précisément la distance à parcourir pour effectuer la mise au point.

Les pixels plus petits et plus denses augmentent essentiellement la résolution du système AF, ce qui contribue à faire passer le nombre de points AF automatique de 61 à 191 points. 155 de ces points AF sont de type croisé, sensibles aux détails tant horizontaux que verticaux. La résolution accrue des détecteurs AF de type grille améliore également la mise au point sur les sujets à faible contraste, et permet en outre de ne détecter avec précision que de légères variations de distance par rapport au sujet.

Canon-1D-X-mark-III-OVF

Les points AF les plus sensibles le sont jusqu’à -4 EV (un arrêt inférieur au Mark II) et jusqu’à 21 EV (trois arrêts supérieurs au modèle précédent). Si vous montez un objectif ou une combinaison objectif/téléconvertisseur avec une ouverture maximale de F8, vous conservez 191 points AF (dont 65 en croix).

Prise de vue en direct

Le 1D X Mark III ressemble davantage à un appareil hybride (ou sans miroir) lorsque vous enclenchez le mode « Live View ». Il peut prendre jusqu’à 20 images par seconde en autofocus complet et en exposition automatique, en utilisant soit un obturateur entièrement mécanique, soit un obturateur entièrement électronique. Cela le rend presque comparable au meilleur modèle d’appareil photo hybride de sport disponible !

En mode « Live View », le système AF à double pixel du 1D X Mark III couvre 90 % de la largeur de la scène et 100 % de sa hauteur. L’appareil peut choisir parmi l’un des 525 segments de l’écran (contre 143 sur l’EOS R), tandis que vous pouvez sélectionner manuellement l’une des 3869 positions.

L’autofocus en Live View fonctionne avec des objectifs d’une ouverture maximale de F11, permettant des combinaisons comme un objectif de 800 mm F5.6 avec un téléconvertisseur 2x. L’AF utilisant le point central (AF-S) est évalué à -6 EV avec un objectif F1.2, ce qui signifie probablement un peu moins que -4 EV avec un objectif F2.8. Cela suggère une performance AF en basse lumière similaire à celle de la prise de vue OVF avec un objectif F2.8, mais une meilleure performance avec des objectifs plus rapides. D’après notre expérience, nous constatons que l’AF à double pixel est généralement plus performant en basse lumière.

Suivi des sujets et apprentissage automatique

Historiquement, les reflex numériques Canon ont souvent pris du retard par rapport à la concurrence en matière de suivi du sujet — la capacité de l’appareil à décaler automatiquement les points AF si nécessaire pour suivre votre sujet dans le cadre. Le 1D X Mark III offre des améliorations significatives qui visent à changer cela.

Les derniers algorithmes de mise au point automatique de Canon (utilisés à la fois en mode OVF et en mode Live View) ont été mis au point grâce à l’apprentissage machine : « apprendre » au système à reconnaître les sujets en lui montrant des milliers d’images. L’appareil photo lui-même n’apprend pas, mais son système de mise au point automatique a appris à identifier certains types de sujets.

Le système AF a été formé pour identifier les têtes et les yeux humains

Plus précisément, l’appareil photo détecte le visage et le corps et dispose d’un mode « Priorité aux personnes » qui peut indiquer à l’appareil photo de faire la mise au point de préférence sur les humains. Plus précisément, le système AF a été formé pour identifier les têtes et les yeux humains, et la société affirme que les algorithmes ont été pensés en utilisant des ensembles de données appropriés qui tenaient compte du système AF utilisé (OVF ou Live View).

L’AF à double pixel en vue directe a été considérablement mis à jour, ce qui augure bien des futures offres hybrides de Canon. Le 1D X Mark II utilisait uniquement les données de luminance, de couleur et de détection des visages pour comprendre et suivre un sujet autour du cadre en vue en direct, mais le Mark III ajoute des informations sur la profondeur de champ ainsi que la détection des yeux et de la tête pour mieux comprendre et suivre votre sujet. Et lorsqu’il s’agit de sujets éloignés difficiles à isoler par rapport à leur arrière-plan en utilisant uniquement les informations de distance, le système AF donne la priorité à la luminance, à la couleur et à la détection de motifs pour comprendre votre sujet.

Configuration de l’AF

La configuration de l’autofocus a été simplifiée, par rapport au 1D X Mark II. Il y a maintenant quatre préréglages (qui peuvent ensuite être affinés pour répondre à vos besoins plus précis), au lieu de six. Selon Canon, le mode par défaut « C1 » permettra de mieux gérer un large éventail de sujets et de mouvements.

Le plus grand changement, cependant, est l’ajout d’un réglage « Auto ». Celui-ci analyse le mouvement de votre sujet et tout autre mouvement dans votre scène (autres sujets potentiels arrivant et partant) et essaie d’ajuster ses réglages pour s’adapter à la situation.Enfin, les modes de zone AF sont désormais largement compatibles avec les prises de vue OVF et Live View, à l’exception du mode « Face+Tracking », qui n’est pas disponible pour les prises de vue avec l’OVF.

Boitier, contrôles et manipulation

Il faut dire que l’EOS 1D X Mark III est immédiatement reconnaissable comme un appareil photo de la série 1D, partageant la même forme de base que ses prédécesseurs depuis des décennies. Mais les perfectionnements abondent, et quelques frustrations de longue date persistent.

Les points clés à retenir :

  • Le nouveau contrôleur « AF Smart Controller » est une option vraiment utile pour positionner rapidement votre zone AF
  • L’écran arrière est désormais tactile et très réactif
  • Les cartes CFExpress sont vraiment rapides
  • Les possibilités de personnalisation sont nombreuses, mais nous pensons qu’elles pourraient être élargies
  • Le mode Live View est formidable, mais tenir l’appareil devant vous pendant très longtemps l’est moins
  • Des options de connectivité nombreuses pour les professionnels, des options plus faciles pour les consommateurs
  • Meilleure autonomie des batteries LP-E19

L’EOS-1D X Mark III est un grand appareil photo avec une poignée verticale intégrée abritant une batterie qui pourrait probablement faire démarrer votre voiture, et dans la main, on a l’impression qu’il pourrait servir d’arme pour se défendre. Rien de tout cela n’est une surprise, bien sûr, mais Canon a quelques astuces dans sa manche pour ce dernier modèle. Examinons d’abord de plus près l’AF Smart Controller que nous avons présenté rapidement plus tôt.

AF Smart Controller

Canon-1D-X-III-AF-on

Bien que les deux AF Smart Controllers prennent peu de place sur le 1D X III, ils constituent peut-être sa plus importante amélioration en termes de maniabilité. Ils agissent essentiellement comme de minuscules pavés tactiles, sur lesquels il suffit de glisser le pouce pour déplacer la zone de mise au point, soit dans le viseur, soit en mode Live View.

Canon a donné aux utilisateurs la possibilité d’activer les deux contrôleurs intelligents, de ne désactiver que le contrôleur vertical ou de les désactiver tous les deux. Vous pouvez également régler leur sensibilité sur une échelle de -2 à +2.

Le Smart Controller AF est de loin le meilleur moyen de contrôler votre zone de mise au point. Le joystick AF traditionnel permet de régler finement votre zone (et le fait de le tenir dans une direction accélère un peu le mouvement), et vous pouvez bien sûr aussi toucher l’écran LCD arrière sensible au toucher (plus d’informations à ce sujet plus tard), mais le Smart Controller AF trouve le juste équilibre entre vitesse et précision, et là encore, grâce à l’échelle de sensibilité, vous pouvez le personnaliser selon vos goûts.

Le bouton AF-ON, qui fait office de pavé tactile, vous permet de déplacer votre zone de mise au point automatique tout en effectuant une mise au point continue

Maintenant, pourquoi l’utiliseriez-vous ? Eh bien, il a été conçu pour accélérer la sélection de notre zone de mise au point automatique en général, mais il est également utile pour les photographes qui font la mise au point par le bouton arrière. Il s’agit de découpler l’autofocus du bouton de l’obturateur et de n’utiliser que les boutons AF-ON ; ainsi, le fait que le bouton AF-ON soit un pavé tactile signifie que vous pouvez déplacer votre zone AF tout en faisant la mise au point en continu. C’est moins important si vous utilisez les modes de suivi de l’appareil photo, mais pour les utilisateurs qui préfèrent un seul point ou une seule zone, c’est potentiellement une nouveauté intéressante.

L’écran tactile

Canon-1D-X-III-arriere-et-ecran-tactile

Pour la première fois sur un appareil EOS-1D, nous disposons d’un écran LCD arrière tactile complet (le modèle précédent avait une fonctionnalité tactile très limitée). Comme on peut s’y attendre de la part de Canon, il est souple et réactif, ce qui permet de manipuler l’autofocus en vue réelle, de naviguer dans les menus, de taper deux fois pour agrandir en lecture, de glisser pour faire défiler les images, etc.

Une autre nouvelle fonctionnalité est la possibilité de zoomer par pincement dans les menus pour les agrandir. Cela pourrait être pratique pour les porteurs de lunettes qui, peut-être, ne portent pas leurs lunettes quand ils photographient.

Il n’est pas possible d’utiliser l’écran tactile comme un pavé tactile pour la mise au point automatique du viseur avec l’appareil photo à l’œil, mais le Smart Controller rend cette fonction redondante de toute façon. Il est intéressant de noter que les menus ne contiennent aucune disposition permettant de désactiver complètement l’écran tactile.

Personnalisation et autres commandes

Canon-1D-X-Mark-III-dessus

Comme les précédents appareils de la série 1D, le 1D X Mark III ne possède pas de sélecteur de mode, ce qui vous oblige à appuyer sur le bouton « Mode » en haut à gauche du boitier et à tourner les sélecteurs. Cette philosophie de contrôle (qui a été perfectionnée depuis un certain temps, il faut le dire) s’applique au reste de l’appareil. De la balance des blancs à la sensibilité ISO, de nombreux paramètres de prise de vue sont configurés en appuyant sur un bouton et en manipulant les molettes avant ou arrière.

La mise en garde est que, contrairement à de nombreux concurrents, relativement peu de boutons extérieurs peuvent être personnalisés, et ceux qui le sont peuvent avoir des options plus limitées que ce à quoi vous vous attendez.

Les boutons de loin les plus personnalisables sont la prévisualisation de la profondeur de champ (DoF) et les boutons M-Fn2, qui se trouvent respectivement sous votre annulaire et votre majeur. Ils peuvent vous donner un accès rapide aux différentes configurations de l’autofocus, vous amener directement aux paramètres réseau, créer un nouveau dossier sur votre carte, et bien d’autres choses encore.

Enfin, entre le bouton de l’obturateur, le bouton AF-ON et les boutons de verrouillage de l’exposition automatique (AEL), vous pouvez configurer trois modes AF totalement distincts. Les boutons AF-ON et AEL vous permettent de définir votre position de départ, le cas de la mise au point automatique, si vous souhaitez un autofocus simple ou continu, et le mode de zone que vous souhaitez. Ajoutez à cela les réglages que vous obtenez sur les boutons DoF et M-Fn2 dont nous venons de parler et vous obtenez un bon éventail d’options pour vous adapter très rapidement à différents scénarios au fur et à mesure de leur déroulement.

La tenue de l’appareil en mode Live View

A hand holding a camera Description automatically generated

Il faut le dire, si Canon retirait le miroir de cet appareil et y insérait un EFV (viseur électronique), on aurait presque un appareil hybride à la pointe de la technologie. En l’état actuel des choses, ce n’est pas ce que Canon a fait (encore), mais l’utilisation de l’EOS 1D X Mark III en mode Live View permet de débloquer des performances AF spectaculaires grâce au Dual Pixel AF et des vitesses en rafale de 20 images/seconde avec un obturateur mécanique ou électronique. Ces vitesses en rafale ne sont pas « blackout » comme les modèles a9 de Sony en sont capables, mais il n’est vraiment pas difficile de suivre l’action à l’écran.

Non, ce qui est difficile dans l’utilisation de cet appareil quand en mode Live View, c’est — et vous l’aurez deviné — son maintien dut a son poids. Avec quelques objectifs de taille moyenne, utiliser le 1D X III en mode « live view » pour filmer en même temps que les photos, n’est pas trop mal. Mais si vous comptez utiliser ce mode avec des objectifs comme un 70-200 mm F2.8 ou quelque chose de plus grand, il est conseillé d’utiliser un monopode ou un trépied.

Même si vous n’avez pas besoin de 20 images par seconde, la raison d’envisager le mode Live View est que, malgré toutes les améliorations apportées au système autofocus du viseur classique, celui du mode Live View est tout simplement plus performant. Vous avez la détection de l’œil (par rapport à la détection du visage dans l’OVF), une couverture du point AF beaucoup, beaucoup plus large, et vous n’aurez jamais à vous soucier du microajustement de vos objectifs.

L’EOS 1D X Mark III est probablement un bon indicateur de ce dont l’éventuel prochain EOS R1 de Canon sera capable.

Antenne sans fil intégrée

Antenne-sans-fil-intégree

L’EOS 1D X Mark III est équipé d’antennes Wi-Fi, Bluetooth et GPS intégrés. L’antenne GPS, en particulier, sera probablement pratique pour toute personne travaillant hors réseau, et grâce au Bluetooth et au Wi-Fi, il est incroyablement facile de transférer des images de l’appareil photo sur votre téléphone, puis sur le réseau social de votre choix.

En pratique, il fonctionne exactement comme les appareils photo Canon, plus orientés vers le consommateur. Activez le Bluetooth, ouvrez l’application Canon Camera Connect et sélectionnez le 1D X Mark III. À partir de là, il vous suffit d’appuyer sur « images sur l’appareil photo » pour établir une connexion afin de visualiser vos photos. D’autres fonctions, comme la prise de vue en direct à distance et la manipulation des paramètres de l’appareil photo, sont également disponibles à partir de l’application.

Étant un reflex numérique de niveau professionnel, le 1D X III est également doté de fonctions sans fil et de transfert de fichiers, et vous pouvez brancher l’émetteur sans fil WFT-E9A de Canon sur le Wi-Fi 5 GHz pour des vitesses de transfert plus rapides ou travailler avec des serveurs FTP. Vous pouvez également connecter l’appareil photo à l’aide d’un câble Ethernet gigabit.

Enfin, c’est le premier appareil photo Canon qui prend en charge plusieurs protocoles réseau à la fois. Cela signifie que vous pouvez, par exemple, configurer le 1D X III comme un appareil photo à distance qui est configuré pour transférer automatiquement des fichiers avec le WFT-E9A, puis vous connecter à l’antenne sans fil intégrée de l’appareil photo avec votre téléphone pour ajuster les paramètres, même si vous n’avez pas d’accès physique à l’appareil photo lui-même.

Batterie et cartes mémoire

Canon-1D-X-III-batterie

Le 1D X Mark III continue à utiliser la batterie LP-E19 de Canon. Cela va être fantastique pour les professionnels, les loueurs et les agences qui en ont déjà un tas (ils ne sont pas vraiment bon marché, après tout), et avec l’avantage des derniers processeurs de l’appareil, ils vont plus loin que jamais : La CIPA évalue l’autonomie à 2850 prises avec l’OVF, et 610 en Live View.Et heureusement, pour les prises de vue en rafale à 20 images par seconde, l’appareil est livré avec deux emplacements pour cartes CFExpress. Vous constaterez que la mémoire tampon est « infinie » et c’est impressionnant.

Qualité d’image

Les points clés :

  • De meilleurs paramètres JPEG par défaut donnent des résultats plus utilisables dès la sortie de l’appareil
  • Un bruit sensiblement plus faible à des ISO élevés que son prédécesseur
  • La réduction du bruit et la conservation des détails en JPEG sont améliorées dans tous les domaines

Fichiers JPEG

Un point important pour un appareil photo comme celui-ci, c’est un bon moteur JPEG. En effet de nombreuses agences — pour lesquelles les professionnels qui utilisent ce genre d’appareil — n’acceptent pas les fichiers édités de quelque type que ce soit, et pour celles dont les délais d’exécution sont très courts, les JPEG sont de toute façon plus rapides à transférer. Tous les paramètres JPEG de ces appareils sont personnalisables, mais les valeurs par défaut du Canon ont été améliorées. Par rapport au 1D X Mark II, la rétention des détails fins est meilleure partout où l’on regarde. Il semble que le Mark III utilise un rayon de netteté plus fin, qui met l’accent (plutôt que d’écraser) sur les détails les plus fins de la scène.

Alors que les valeurs ISO commencent à grimper, le Mark III trouve un bon équilibre entre la réduction du bruit et la conservation des détails. Mais si ce résultat est impressionnant, il ne correspond pas tout à fait à la réduction du bruit utilisée par Sony.

Fichiers HEIF

Nous avons abordé en détail la capacité HDR/PQ de l’EOS-1D X III plus tôt dans l’article, mais nous avons pensé que nous pourrions examiner de manière pratique ce à quoi vous pouvez vous attendre si vous souhaitez l’expérimenter par vous-même. Par exemple, supposons que vous vouliez capturer une scène en HEIF pour l’afficher sur un téléviseur HDR, mais que se passe-t-il si vous voulez ensuite visualiser cette même image sur d’anciens écrans SD ?

À l’heure actuelle, vous pouvez convertir les fichiers HEIF en JPEG grâce au logiciel Digital Photo Professional de Canon, ainsi qu’à l’intérieur de l’appareil photo. Aucune de ces deux options ne vous donne le moindre contrôle sur le processus, mais en procédant ainsi, vous obtenez un résultat sensiblement différent d’un JPEG standard pris directement par l’appareil photo.

Les zones d’ombre ne sont pas très affectées, mais les tons plus clairs sont beaucoup plus riches, presque comme si vous aviez pris un fichier Raw et que vous aviez réduit un peu les hautes lumières.

Si vous souhaitez commencer à shooter en HEIF en prévision d’un flux de travail HDR, vous pouvez convertir les fichiers en JPEG et, bien qu’ils soient un peu différents des JPEG standard, ils seront parfaitement visibles sur la plupart des écrans classiques.

Plage dynamique

Les points clés :

  • Plage dynamique de pointe lors de l’utilisation de l’obturateur mécanique. Les fichiers sont plus flexibles que ceux du D5 de Nikon ou du a9 II de Sony
  • L’utilisation de l’obturateur entièrement électronique réduit la plage dynamique de l’appareil photo de telle sorte qu’il se situe entre le Nikon D5 et le Sony a9 II
  • Le 1D X Mark III n’est pas entièrement ISO invariant.

Capteur ISO invariant ?

On peut voir que le capteur du 1D X Mark III ne semble pas être ISO invariant, c’est-à-dire que l’augmentation d’une image à ISO 100 par six stops donne des résultats sensiblement plus bruyants qu’une la prise de vue à ISO 6400. Pourquoi tester cela ? Parce que cela nous donne un aperçu des caractéristiques du bruit de lecture du capteur, qui aident à définir la plage dynamique. Et un faible bruit de lecture signifie que vous pouvez prendre une scène à une valeur ISO plus faible et l’éclaircir en postproduction, ce qui évite que les hautes lumières ne se coupent et deviennent blanches et irrécupérables.

Nous serions à l’aise de prendre des photos à 400 ou 800 ISO et de les éclaircir en postproduction, ce qui nous permettrait d’économiser 3 à 4 EV de marge de manœuvre pour les hautes lumières. Il convient de souligner que la taille des fichiers bruts du 1D X Mark III a varié au cours de ce test, les images les plus sous-exposées ayant une taille environ deux fois moindre que les plus lumineuses. Il semble qu’il y ait une certaine réduction du bruit, même au niveau Raw complet, et certaines données pourraient être rejetées dans des zones très sous-exposées. Cela est particulièrement évident dans les régions à faible contraste, où l’on observe une baisse notable du contraste.

Latitude d’exposition

En débouchant les ombres les plus profondes (comme vous le feriez si vous réduisiez votre exposition pour protéger les hautes lumières, mais sans que ces ombres soient complètement coupées au noir), le 1D X Mark III présente moins de bruit que le modèle précédent. Le 1D X III présente également des images beaucoup plus nettes que le D5 de Nikon, et même le a9 II de Sony, mais aussi un peu moins de détails dans les régions à faible contraste, peut-être en raison de la réduction du bruit. En fait, il est possible que l’application de la réduction du bruit aux fichiers de l’a9 II donne des résultats similaires, d’autant plus que la plage dynamique mesurée entre les deux appareils est similaire.

Cependant, lors de nos tests, nous avons constaté que l’enclenchement de l’obturateur électronique silencieux sur le 1D X III entraîne une réduction sensible de la plage dynamique. Il faut en être conscient si vous voulez photographier une scène à fort contraste en silence, ou à 20 images/seconde, et c’est un coût que vous n’avez pas à payer avec le a9 II de Sony, qui conserve une plage dynamique similaire en mode d’obturation mécanique et électronique.

En termes de bruit visible, les fichiers Raw du 1D X III sont plus flexibles que ceux de ses concurrents directs et résistent donc mieux aux scènes à très fort contraste. Cependant, si vous devez pousser les ombres à l’extrême, vous constaterez peut-être que certains détails ne sont pas aussi nets qu’ils pourraient l’être.

Vidéo

Les points clés :

  • L’EOS 1D X III est le reflex numérique le plus performant pour la vidéo que nous ayons jamais vu
  • La qualité vidéo est impressionnante dans tous les modes
  • L’autofocus vidéo est globalement excellent
  • La vidéo RAW et le C-Log avec 4:2 : 2 10 bits peuvent tous deux être capturés en interne, ce qui étend la polyvalence de la caméra
  • La stabilisation numérique des images est une bonne chose
  • L’ergonomie peut créer des défis

Spécifications de la vidéo

Le 1D X Mark III peut capturer des vidéos en utilisant toute la largeur de son capteur. Cette taille de 5,5 K (5472 x 2886 pixels) peut être balayée à une vitesse allant jusqu’à 60 images par seconde et enregistrée dans divers formats et résolutions de sortie. Mais c’est son mode de capture Raw interne qui a retenu le plus l’attention.

La vidéo brute est un sujet assez important. De nombreuses caméras peuvent filmer des séquences log, dans lesquelles une partie plus importante que d’habitude de la plage dynamique de la caméra est encodée de manière à offrir une grande souplesse pour le post-traitement. Cependant, cela ne permet pas de conserver toutes les informations capturées à l’origine.

La vidéo RAW, tout comme les images RAW, donne accès à la plupart, voire à la totalité, de la sortie originale du capteur, ce qui offre une plus grande latitude de traitement, tant en termes d’informations tonales qu’en termes de balance des blancs, puisque les trois canaux de couleur sont indépendants.

Il est à noter que l’autofocus n’est pas disponible en 60p Raw, ni même en 60p. En outre, le débit binaire massif signifie que vous obtiendrez environ six minutes de séquences 60p sur une carte de 128 Go.

Il est possible d’enregistrer simultanément un fichier MP4 DCI 4K pour l’utiliser comme proxy, si vous réglez la caméra pour écrire en Raw sur la carte 1 et MP4 sur la carte 2. Les fichiers proxy utilisent la méthode de compression IPB.

Capture 10 bits

Le 1D X III offre également un mode Canon Log de 10 bits. Si ce mode est désactivé, l’appareil enregistre toutes ses séquences sous forme de fichiers H.264 8 bits 4:2 : 0, mais lorsque le mode Canon Log est activé, elle passe à la capture 10 bits 4:2 : 2 à l’aide du codec H.265.

Vidéo à haute vitesse

Le 1D X III a également la capacité de capturer des images en Full HD à 119 p ou 100 p, selon que la caméra est réglée pour enregistrer en NTSC ou en PAL. Ces images sont produites en 1/4 de vitesse 29,97 ou 25 p.

Traitement vidéo

Le 1D X maintien des réglages d’exposition complètement distincts pour les photos et les vidéos, y compris la balance des blancs et le style d’image. Il est donc beaucoup plus facile de passer de la vidéo à la photo et inversement.

Cependant, l’appareil photo ne peut gérer le temps d’exposition qu’en termes de vitesse d’obturation. Cela signifie que vous devrez faire attention à modifier la vitesse d’obturation lorsque vous passerez d’une fréquence d’images de 60 p à une fréquence d’images plus lente, plutôt que de pouvoir spécifier un angle d’obturation lié à la fréquence d’images.

Stabilisation vidéo

Le 1D X Mark III offre deux niveaux de stabilisation de l’image numérique : « Activer » et « Améliorer ». Ceux-ci appliquent un niveau de recadrage croissant à l’image afin de fournir un niveau de stabilisation croissant.

La fonction « Activer » applique un recadrage de 1,11 x à n’importe quel mode vidéo dans lequel vous vous trouvez et le mode « Améliorer » applique un recadrage de 1,43 x.

Vidéo Autofocus

L’appareil photo offre les mêmes modes de mise au point automatique en vidéo qu’en mode photo, bien qu’une fois encore, le mode de mise au point automatique que vous sélectionnez ne se transpose pas entre les deux.

Dans les modes de zone AF Spot et 1 — Point, vous pouvez définir la réactivité/sensibilité aux changements de distance du système AF (Movie Servo AF track sens.), et la vitesse à laquelle l’appareil photo entraîne un changement de mise au point (Movie Servo AF speed). Tous les autres modes refont la mise au point à la vitesse standard, vous devez donc utiliser le mode Spot ou 1 — Point si vous prévoyez de tapoter sur l’écran pour effectuer une mise au point lente (Auto).

L’appareil photo offre la possibilité de faire la mise au point à la vitesse normale lors de la prise de photos et de n’utiliser que la vitesse AF vidéo définie pendant l’enregistrement.

Vous pouvez configurer certains boutons de l’appareil photo pour qu’ils agissent comme « Movie Servo AF Pause » si vous voulez pouvoir arrêter et redémarrer l’autofocus, en milieu de vidéo. Assigner un bouton pour agir comme « AF Stop » fait à peu près la même chose, mais doit être maintenu enfoncé.

Performances de l’autofocus

Le système AF double pixel de Canon, qui permet essentiellement à chaque pixel de contribuer à l’AF, est l’un des systèmes AF vidéo les plus fiables que nous ayons rencontrés.

Nous avons trouvé que le suivi du sujet était fiable, en termes de maintien du bon sujet, bien que les modes de mise au point par zone offrent une plus grande fiabilité si vous essayez de maintenir la mise au point sur un sujet spécifique, mais que vous pouvez être sûr qu’il restera à peu près au même endroit dans le cadre.

Les modes « 1 point » et « spot » sont très utiles si vous souhaitez passer d’un sujet à l’autre, car vous pouvez contrôler la vitesse et la réactivité de la remise au point.

Le mode de suivi de la mise au point de l’appareil (qui permet de suivre spécifiquement les visages si l’un d’eux est votre cible) fonctionne également bien. Cela dit, l’encombrement de la caméra fait qu’il n’est pas toujours facile de toucher l’écran pour spécifier une cible et, comme nous l’avons dit, vous ne pouvez pas contrôler la vitesse ou la lenteur de la mise au point.

Auto ISO

Le 1D X III vous permet de prendre des photos en mode vidéo, y compris en mode d’exposition manuelle. Vous ne pouvez pas définir de seuil de vitesse d’obturation à respecter, mais vous pouvez spécifier le réglage ISO le plus élevé qu’il doit utiliser, et utiliser l’échelle de compensation d’exposition à l’écran pour ajuster la luminosité cible que l’appareil photo essaie de maintenir.

Les corrections de luminosité imposées par l’ISO automatique sont rapides et douces, sans décalage ni décalage évident.

Canon log

Comme déjà mentionné, l’appareil photo passe en mode 10 bits H.265 si vous engagez la fonction Canon Log. Comme d’habitude pour les modes Log, la caméra utilise une courbe gamma plus plate conçue pour incorporer une gamme dynamique plus importante, partageant les valeurs de données disponibles de manière plus égale pour maximiser la portée de l’étalonnage des couleurs.

Cette gamme dynamique supplémentaire est obtenue en réduisant l’exposition mesurée, la valeur ISO de base devenant de 400 en mode Log. Des valeurs ISO inférieures sont disponibles, mais il s’agit de paramètres d’extension qui coupent les hautes lumières tôt et réduisent la gamme dynamique totale capturée dans le fichier.

Dans le mode Log de Canon, vous avez le choix des matrices de couleurs. La matrice par défaut « Cinema EOS Original » donne des couleurs qui correspondent à celles de l’EOS-1D C, mais il y a aussi un choix de « Neutre », qui est conçu pour donner une réponse chromatique précise. Le choix dépend du flux de travail d’étalonnage que vous avez prévu.

Vous pouvez également ajuster la netteté, la saturation et les changements de teinte par canal de couleur via l’option de menu « Caractéristiques ». Enfin, si « Matrice de couleurs » est réglé sur Neutre, vous pouvez choisir si la caméra émet un signal HDMI en utilisant l’espace couleur REC 709 ou l’espace couleur plus large HDRTV REC 2020.

Performances vidéo

La plupart des modes vidéo de l’appareil ont des valeurs de Rolling Shutter d’environ 15 ms, ce qui est un excellent résultat, et ne fera pas de l’obturateur un problème sauf dans des circonstances extrêmes.

D’emblée la capture UHD 4K/60p du 1D X Mark III est très belle, surpassant aisément le D5 de Nikon et le 1D X Mark II plus ancien. Il est plus proche du a9 de Sony, bien que le a9 résolve un peu mieux les détails fins, en raison de ce qui semble être un grand rayon de netteté par défaut sur le Canon. Le passage à la Full HD est une autre histoire, le Canon s’en tirant facilement avec la meilleure qualité du lot.

Caractéristiques détaillées :

Vous pouvez retrouver toutes les caractéristiques du Canon 1D X Mark II ici !

Conclusion

Les + :

  • Excellente qualité d’image en JPEG et Raw
  • Faible niveau de bruit et très bonne plage dynamique
  • Une qualité vidéo au top et un bon ensemble de fonctionnalités
  • Le meilleur autofocus Canon à ce jour
  • Les fichiers HEIF HDR sont un excellent remplacement du format JPEG vieillissant
  • Une ergonomie raffinée, mais familière
  • Nouvel écran tactile
  • AF Smart Controller innovant et utile
  • Vitesses en rafales de 16/20 images/seconde dans le viseur et en Live View
  • Les cartes CFExpress offrent une mémoire tampon pratiquement illimitée
  • Une qualité de construction extrêmement robuste
  • Une très bonne autonomie de la batterie
  • Des options de connectivité étendues pour les amateurs et les professionnels
  • Il est facile de passer des photos aux vidéos

Les – :

  • Le meilleur moyen de suivre un sujet en AF est la vue en direct, ce qui n’est pas très pratique
  • L’obturateur électronique réduit la plage dynamique
  • Les possibilités de personnalisation pourraient être élargies
  • Gros et lourd

En quelques mots

Le Canon EOS-1D X Mark III se place confortablement parmi les meilleurs reflex numériques jamais fabriqués. Il est rapide, robuste et produit une qualité d’image parmi les meilleures, et ce malgré une résolution limitée, la vitesse étant le maître mot ici.

Le « AF Smart Controller » n’est pas un gadget et le système de mise au point automatique actualisé offre de meilleures performances tout en étant plus facile à utiliser. L’intégration de la capture d’images HDR au format HEIF promet un certain degré de pérennité (même si vous devrez peut-être mettre à niveau votre moniteur pour vous en convaincre). La possibilité de connecter l’appareil photo à plusieurs appareils ou services simultanément ouvrira de nouvelles possibilités aux professionnels comme aux amateurs.

Il n’existe tout simplement pas de meilleur reflex numérique pour la capture vidéo. Grâce à la capture interne Raw et C-Log 10 bits 4:2 : 2, à l’autofocus précis et facile à utiliser pendant l’enregistrement et à la facilité de passer de la photo à la vidéo (l’appareil photo mémorise séparément vos réglages pour chacune), le 1D X III constitue un argument de poids pour devenir votre prochain appareil photo hybride, tant que vous n’êtes pas rebuté par son encombrement et sa lourdeur.

Nous constatons cependant que, malgré la capacité du système autofocus, des concurrents tels que la série a9 de Sony et le D5 de Nikon ont tous deux un avantage en matière de suivi du sujet dans le viseur. En vue réelle, cependant, l’EOS-1D X III comble l’écart — il a facilement suivi la tête d’un cycliste lors de nos tests autofocus, bien que son visage soit complètement caché par un masque. Et de par la nature même de son segment de marché, il ne sera pas le premier choix pour les photographes de paysage ou de studio qui ont juste besoin de plus de mégapixels. Mais il devance ses concurrents directs pour la qualité de l’image dans la plupart des situations.

L’EOS-1D X III sera suffisant pour les années à venir tout en donnant un avant-goût de ce que réserve l’avenir des appareils hybrides chez Canon

Il est facile de prendre du plaisir à utiliser un appareil photo comme celui-ci, et il est difficile d’imaginer que quelqu’un l’utilise vraiment au maximum de son potentiel. On pourrait dire que l’EOS-1D X Mark III est conçu pour ne jamais limiter personne. C’est un appareil qui vous aide à « prendre la photo » dans presque toutes les situations. Certains peuvent crier au scandale, en prétendant que « les DSLR sont des dinosaures », mais il n’en reste pas moins que certains professionnels et de nombreuses agences ne sont pas prêts (ou capables) de passer dans le monde du « sans miroir ». Pour eux, l’EOS-1D X III sera plus que satisfaisant pour les années à venir, tout en leur donnant un avant-goût de ce que l’avenir sans miroir leur réserve dès qu’ils passeront en mode Live View.

Prix : 

Photo de canon-eos-1dx-mark-iii

Canon EOS-1DX Mark III

Conçu pour la vitesse, la sensibilité et la précision, le Canon Eos-1D X Mark Iii est un reflex numérique puissant conçu pour les sports, la faune et d'autres applications d'imagerie dynamiques et épro...

Meilleurs prix

  • Rue du commerce 5 499.99 € Voir Rue du commerce
  • Fnac 7 299.00 € Voir Fnac
Ces prix ont été actualisés le 24/10/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

En comparaison

Sony : Pour la plupart des gens, la taille et le poids plus légers du Sony seront un plus, mais la vidéo du Canon est incontestablement meilleure. Les JPEG du Sony sont plus détaillés, alors que nous préférons les couleurs et la gamme dynamique plus élevée du Canon. En fin de compte, bien sûr, tout se résume à savoir si vous préférez un viseur électronique ou optique. Oh, cela peut aussi dépendre du fait que vous ayez des milliers d’euros d’objectifs Canon à portée de main.

Nikon : Le D5 de Nikon reste une formidable option pour la photographie sportive. Il ne peut cependant pas rivaliser avec le Canon en termes de vitesse, mais pour la couleur en JPEG et le rendu au plus haut ISO, Nikon règne toujours en maître. En revanche, Canon vous donnera une bien meilleure gamme dynamique, et si vous avez un intérêt quelconque pour la vidéo, Canon est le meilleur choix pour vous. Le Nikon D6 (qui offre un nouveau système de mise au point automatique) vient seulement d’être disponible, et nous mettrons à jour cette revue dès que nous aurons pu le mettre côte à côte avec le 1D X Mark III.

Photo de canon-1d-x-mark-iii

Canon 1D X Mark III

Meilleurs prix

  • Fnac 7,299.00 € Voir Fnac
Ces prix ont été actualisés le 24/10/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de nikon-d5

Nikon D5

Meilleurs prix

  • Fnac 5,398.75 € Voir Fnac
Ces prix ont été actualisés le 24/10/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de sony-a9-ii

Sony a9 II

Meilleurs prix

  • Fnac 5,390.00 € Voir Fnac
Ces prix ont été actualisés le 24/10/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.