Actualités

TEST : DJI Mavic Mini 2 – Le drone idéal quand on débute ?

Pinterest LinkedIn Tumblr

Il y a un peu plus d’un an, DJI a présenté la Mavic Mini. Sa caractéristique la plus notable était un poids au décollage inférieur au seuil de 250 g. Aujourd’hui, DJI est de retour avec le Mini 2, qui répond aux principales demandes des utilisateurs et qui affiche toujours un poids de 249 g. Ce faisant, la marque DJI abandonne Mavic et fait place à un nom plus court : le DJI Mini 2.

Le Mavic Mini original était plein de fonctionnalités et facile à utiliser ; l’application DJI Fly a été introduite en même temps avec une interface élégante, épurée et intuitive. Cependant, le drone présentait également des limitations qui frustraient certains utilisateurs, notamment une transmission irrégulière et la possibilité de ne capturer que des fichiers JPEG.

Le Mini 2 répond à ces préoccupations et à bien d’autres encore. Les utilisateurs paieront un peu plus cher pour un drone équipé d’une caméra de meilleure qualité qui peut enregistrer des vidéos allant jusqu’à 4K/30p, capturer des fichiers Raw+JPEG, et qui dispose de la robuste technologie de transmission OcuSync 2.0 de DJI — au lieu de s’appuyer sur le simple Wi-Fi. Cela vaut-il la peine de mettre à niveau le Mini original ? C’est ce que nous allons découvrir.

TEST : DJI Mavic Mini 2 – Le drone idéal quand on débute ? 1

DJI Mini 2 - Ultraléger et Pliable Drone Quadcopter, 3 Axes Gimbal avec Caméra 4K, Photo 12MP, 31 Minutes de Vol, OcuSync 2.0 HD Transmission Vidéo, M ...

amazon
459.00
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Les caractéristiques principales du DJI Mini 2 :

  • 249 g
  • Transmission OcuSync 2.0
  • Capteur d’images CMOS 1/2, 3
  • Objectif équivalent à 24 mm
  • Ouverture F2.8 (fixe)
  • Résolution photo 12MP
  • Images JPEG + RAW
  • Vidéo 4K/30 p et 1080/60 p
  • Zoom jusqu’à 4X (2X sans perte)
  • 31 minutes de vol

Commençons par comparer la Mini 2 à son prédécesseur, la Mavic Mini. Bien que certaines spécifications soient similaires, celles qui ont changé sont significatives :

comparaison-dji-mavic-mini-et-mini-2

Peu de choses ont changé en ce qui concerne la conception générale du DJI Mini 2. Son corps est compact, ses hélices doivent être vissées, les pieds sont repliables, les fentes pour la batterie et la carte MicroSD sont situées à l’arrière, et les capteurs de positionnement par vision sont placés à l’arrière. Sans le lettrage « 4K » imprimé sur la caméra et le logo « Mini 2 » sur le bras supérieur gauche du drone, il serait difficile de les distinguer.

L’appareil photo

Le Mini 2 possède un capteur CMOS 1/2, 3″ avec un appareil photo de 12 MP, tout comme le Mini et le Mavic Pro d’origine. L’appareil photo a un objectif de 24 mm (équivalent) à ouverture fixe F2.8 avec un angle de champ de vision de 83º et une plage ISO de 100-3200. Ce que beaucoup d’acheteurs apprécieront cette fois-ci, c’est la possibilité de capturer des images RAW en plus du JPEG.

DJI_Mavic_Mini_2_camera

Pour ceux qui ne connaissent pas le Mavic Mini et qui regardent un Mini 2 pour la première fois, vous serez impressionné par le cardan 3 axes que DJI a réussi à placer sur une machine aussi petite qui tient facilement dans la paume de votre main. Les images capturées sont généralement fluides et bien stabilisées. DJI affirme également que ce drone particulier peut résister à des vitesses de vent allant jusqu’à 35 km/h, en partie grâce à des moteurs améliorés.

Une fonction utile que les photographes chevronnés utiliseront certainement est l’Auto Exposure Bracketing (AEB) ; le Mini 2 peut prendre trois photos, une sous-exposée, une normale et une surexposée. Bien que le DJI affirme que les clichés sont automatiquement assemblés, j’ai trouvé que les trois apparaissaient séparément sur ma carte mémoire. Quoi qu’il en soit, elles peuvent être combinées en post-traitement pour obtenir une image HDR.

Le Mavic Mini original ne pouvait capturer que des images de 2,7 K/30 p à 40 Mb/s. Le Mini 2 vous permet maintenant d’enregistrer dans des résolutions allant jusqu’à 4K/30 p, 2,7 K/30 p et 1080 p/60 p à 100 Mb/s. Vous pouvez également zoomer sur les sujets pendant l’enregistrement.

Les contrôles

DJI a décidé qu’il était temps de se débarrasser de la télécommande du premier Mavic Mini. Elle est remplacée par une télécommande qui reproduit le design et les fonctionnalités du contrôleur de Mavic Air 2. Cette mise à niveau est logique pour de nombreuses raisons : elle est plus facile à tenir et, bien que je trouve toujours difficile de fixer mon smartphone, son placement au-dessus plutôt qu’en dessous de la télécommande rend la visualisation de l’écran beaucoup plus pratique.

A picture containing electronics, camera

Description automatically generated

L’avant de la télécommande contient un bouton « Retour à la maison » dans la zone centrale gauche. C’est une fonction utile pour les pilotes débutants qui peuvent ne pas se sentir à l’aise pour retourner au point de départ, surtout lorsque la batterie est faible. Au centre se trouve un interrupteur qui vous permet de naviguer entre trois modes de vol : « Cine », qui ralentit le drone à 20 km/h pour les images de type cinématographique, « Normal » (35 km/h), et « Sport » qui vous permet de voler jusqu’à presque 60 km/h. À droite, vous trouverez le bouton d’alimentation. Je suis un fan de cette disposition simple, car elle vous donne un accès instantané aux commandes nécessaires.

Un bouton « Fn » dans le coin supérieur gauche active une lumière auxiliaire qui est utile pour la visibilité lors de l’atterrissage dans des scénarios mal éclairés. En haut à droite se trouve le bouton « Photo/Vidéo » qui vous permet de basculer instantanément entre les deux modes.

Les joysticks peuvent être dévissés et rangés dans la partie inférieure de la télécommande pour faciliter le transport.

L’application DJI Fly

Avec la sortie de la Mavic Minil’année dernière, DJI a également introduit l’application Fly. Elle est plus propre, alimente le Mavic Air 2 et est plus intuitive que l’application GO 4 de DJI — qui est compatible avec des drones plus avancés, notamment les séries Phantom 4 et Mavic 2. Une ligne de progression vous permet de visualiser l’autonomie restante de la batterie du drone, et le panneau de contrôle est accessible dans le coin supérieur droit.

Sur le côté gauche, au-dessus du bouton de l’obturateur, se trouve une icône pour accéder à un menu qui permet d’accéder à toutes les fonctions nécessaires pour capturer des images. 

Côté photo, vous pouvez sélectionner les modes Normal, AEB et Timed Shots. Le menu vidéo vous permet de sélectionner la résolution et le nombre d’images par seconde. Lorsque vous commencez à enregistrer, un bouton de zoom affichant « 2X » ou « 4X » selon la résolution choisie, apparaît à côté du bouton de l’obturateur sur le côté droit. Vous pouvez également le faire glisser vers le haut et vers le bas pour un zoom plus fluide. Il est facile à utiliser, même pendant l’enregistrement.

Le Mini 2 propose cinq options différentes pour les QuickShots, contre quatre pour le Mini original. Comme auparavant, il y a la « Dronie », qui vole au-dessus de sa cible, l’« Hélix » qui tourne en spirale, la « Rocket » et le « Circle ». Le dernier-né, « Boomerang », s’envole et revient vers le sujet dans une trajectoire ovale. Comme le Mavic Mini original, il n’y a pas de mode de vol intelligent, comme « ActiveTrack » ou « Point of Interest », disponible.

Enfin, il existe trois options différentes pour créer un panorama. « Sphère », qui ressemble à une planète minuscule, permet de capturer vingt-six images. « 180º » capture sept images pour une perspective de paysage, tandis que « Wide » capture une tuile 3×3 composée de neuf images. Contrairement au Mavic Air 2, il n’y a pas d’option pour créer un panorama vertical.

Autres mises à jour importantes

Deux autres améliorations importantes ont été apportées au Mini 2 au-delà de la caméra : des moteurs améliorés et l’ajout de la technologie de transmission OcuSync 2.0 de DJI.

En ce qui concerne la technologie de transmission, le Mini 2 ne repose plus sur la communication Wi-Fi. Avec OcuSync 2.0, la transmission à double fréquence alterne automatiquement entre les canaux pour éviter les interférences entre la télécommande et le drone. Le DJI revendique une connectivité jusqu’à 10 km. Bien que ce soit impressionnant, il est important de garder le drone dans votre champ de vision en permanence.

Voler avec le Mini 2

J’ai été impressionné par le Mavic Mini original et je suis encore plus ravi des améliorations apportées par le Mini 2. Les moteurs modernisés font vraiment toute la différence en ce qui concerne le bruit général et l’accélération. Dernièrement, il y a eu du vent là où je vis, et le drone a très bien géré les rafales, fournissant des images fluides et nettes.

Ce que j’apprécie le plus avec ce drone d’entrée de gamme, c’est sa compacité. Le pack « Fly More Combo », comprend également 2 batteries, 2 paires d’hélices de rechange, un sac en bandoulière, un adaptateur secteur USB 18 W, un attache-hélices, une station de recharge bidirectionnelle, 12 vis de rechange. Tout, y compris le chargeur, tient parfaitement dans le boîtier et tous les composants pèsent un peu plus d’un kilo.

À qui s’adresse le DJI Mini 2

Le Mavic Mini 2 est un excellent drone pour les amateurs et les débutants. Le Mini original avait ses limites avec des images en JPEG uniquement, des séquences vidéo de 2,7 K et un signal Wi-Fi. DJI a pris les mesures nécessaires pour s’assurer que toute personne achetant la Mini 2 puisse accomplir beaucoup plus pour quasiment le même prix !

Cela dit, avec la récente sortie du Mavic Air 2, qui se vend quelques centaines d’euros de plus que le Mini 2, il est clair que les modes de vol intelligents, qui permettent de suivre des sujets, ne seront jamais inclus.

Une dernière chose que j’ai trouvée étrange pour les drones destinés aux débutants, c’est que les images prises pour les panoramas ne sont pas assemblées, directement. C’est quelque chose que la série Mavic 2 et Mavic Air 2 effectuent automatiquement. Bien que vous puissiez extraire une version complète de votre panorama de la médiathèque de votre application Fly et la partager instantanément sur les canaux sociaux, la qualité est inférieure à celle des images de votre carte mémoire, qui stocke les images de chaque panorama dans un dossier séparé. C’est un peu étrange, car la plupart des débutants ne sont pas prêts ou disposés à faire le travail supplémentaire de post-traitement.

Conclusion

DJI a repris l’excellent concept du « mini drone » et a écouté les réactions de la communauté pour apporterdes améliorations significatives. Malgré quelques problèmes mineurs, le Mini 2 est une petite machine polyvalente, facile et pratique à transporter, qui regroupe un certain nombre de fonctions sophistiquées dans un si petit boîtier. Les propriétaires du Mavic Mini voudront certainement le mettre à niveau et pour les premiers acheteurs, les euros supplémentaires que vous dépenserez en valent vraiment la peine.

Les + :

  • Appareil photo 4K avec zoom
  • Prise de photo RAW
  • Transmission OccuSync 2.0
  • Des moteurs plus silencieux que le Mavic Mini 1
  • compact et léger
  • Utilisation simple
  • Autonomie

Les — :

  • Pas de capteurs d’évitement d’obstacles
  • Active Track et Follow Me toujours absents
  • Grosse télécommande
  • La qualité des panoramas traités par l’application DJI Fly pourrait être meilleure
  • 60p seulement en 1080p
TEST : DJI Mavic Mini 2 – Le drone idéal quand on débute ? 1

DJI Mini 2 - Ultraléger et Pliable Drone Quadcopter, 3 Axes Gimbal avec Caméra 4K, Photo 12MP, 31 Minutes de Vol, OcuSync 2.0 HD Transmission Vidéo, M ...

amazon
459.00
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Découvrez les Fiches Mémo Photo ! La façon la plus simple d’apprendre et de maîtriser toutes les bases de la photographie.

61 fiches pratiques pour apprendre & s'améliorer rapidement quand on débute !
Découvrez les Fiches Mémo Photo ! La façon la plus simple d’apprendre et de maîtriser toutes les bases de la photographie.
61 fiches pratiques pour apprendre & s'améliorer rapidement quand on débute !