Non classé

Tout savoir sur la peinture japonaise

Pinterest LinkedIn Tumblr

L’art offre des perspectives totalement différentes en fonction des pays et des origines. Il est alors particulièrement intéressant de connaître les différentes influences des artistes en fonction des régions du monde. La culture japonaise connaît elle aussi sa propre influence artistique dans le domaine de la peinture. Cet art évolue au fur et à mesure des siècles en fonction des époques historiques. Retour sur l’évolution de la peinture japonaise pour en savoir plus sur cet art particulièrement ancien et raffiné.

Les origines de la peinture japonaise

Pour comprendre les influences de l’art japonais, il est important de remonter à son origine. Et pour cela, il faut remonter plusieurs siècles en arrière à la période préhistorique du Japon. Les scientifiques étudient les peintures réalisées sur différents objets comme les poteries ou les murs de certains lieux. Durant les VIe et VIIe siècles, le bouddhisme s’implante au Japon. L’art japonais est alors grandement influencé par l’art religieux. Cette époque est alors appelée « Nara ». Toutefois, la sculpture est à ce moment plus présente que la peinture dans le domaine des arts.

Durant les siècles suivants, la peinture japonaise est souvent illustrée par des mandalas. Il faut d’ailleurs citer l’une des œuvres particulièrement célèbres : le mandala du monde du diamant. Ensuite, les mouvements artistiques sont influencés par le développement au cours du XIVe siècle des grands monastères à Kamakura et à Kyoto. C’est alors l’ère des peintures à l’encre en noir et blanc.

L’arrivée de nouveaux styles à partir du XIVe siècle

Cette époque marque un tournant dans l’art japonais. Couramment, cette période est appelée « Muromachi ». Plusieurs artistes de cette époque sont des prêtres peintres comme Shübun et Sesshü. Ils peignent des tableaux particulièrement réalistes. En plus, l’un d’eux voyage en Chine pour étudier la peinture chinoise et comprendre ses influences. Un apprentissage particulièrement riche pour la peinture japonaise à cette époque.

L’époque suivante évolue à partir de 1573. Les peintures ne sont plus seulement réalisées sur des fonds clairs. Désormais, la couleur s’inscrit sur les réalisations pour donner une allure particulièrement différente aux tableaux de l’époque. Les peintres prennent l’habitude d’utiliser des feuilles d’or et d’argent. La taille des œuvres est aussi bien plus large. L’art japonais est directement influencé à ce moment par l’école Kano.

L’école Rimpa arrive à partir du siècle suivant en 1603. La couleur est toujours très présente et la peinture japonaise prend une allure décorative forte. C’est aussi la période d’Edo avec le développement du genre bunjinga appelé aussi l’école de Nanga. Ce style mélange les influences chinoises et japonaises. La culture forte du Japon peut donner quelques envies de voyage, découvrez les conseils du site autourdublog.fr.

La peinture japonaise depuis 1945 à nos jours

L’Académie japonaise des arts est créée après la guerre en 1947. L’art japonais est à cette période fortement influencé par la vie urbaine et l’art américain proposé à New York et à Paris. Le journal lefigaro.fr précise que de nombreux peintres japonais inspirent d’ailleurs des artistes français comme Vincent Van Gogh en parlant d’Hokusai.

Tout savoir sur la peinture japonaise

Les influences traditionnelles japonaises reviennent à partir des années 70 pour donner plus de charmes aux œuvres japonaises. Ce renouveau est positif pour la culture japonaise puisque de nombreux peintres de l’époque reçoivent des prix et des récompenses grâce à ce nouveau style inspiré des traditions locales.