Apprendre la photo

Photo Macro : Comment photographier en Low Key

Pinterest LinkedIn Tumblr

La photographie low key est un défi pour les photographes novices comme pour les plus expérimentés. C’est une technique très simple qui apporte un aspect unique à une image mais qui peut prendre un certain temps à maîtriser.

Qu’est-ce que la photographie low key

Une image low key est une image qui contient principalement des tons et des couleurs sombres. Tout comme les images en high-key, la photographie low key transmet une atmosphère et une ambiance particulière. Mais lorsqu’une image en high-key est aérée et légère, une image en low key est généralement dramatique et pleine de mystère. De même lorsque l’éclairage en high-key « sur-éclaire » le sujet pour réduire le contraste, l’éclairage en low key crée des contrastes frappants grâce à un éclairage réduit. Les ombres sont désormais l’élément principal de la composition.

La photographie en low key bien qu’elle soit plus souvent associée aux portraits et aux natures mortes qu’à la photographie macro peut s’y prêter sans problème. Grâce à une installation simple consistant en un appareil photo fixé sur un trépied et un seul flash déporté, il est possible de créer des images qui auront l’air d’avoir été créés en studio.

Le principe du low key

Avant de commencer à pratiquer ce genre de photographie, il est bon de comprendre comment on obtient un aspect low key. Le principe est en fait assez simple, vous sous-exposez l’image pour éliminer toute lumière naturelle et vous utilisez ensuite votre flash pour éclairer artificiellement votre sujet. La principale considération dont vous devez tenir compte est la puissance du flash pour éclairer votre sujet, qui à son tour dictera la taille du sujet que vous pourrez photographier.

Heureusement, en macro, les sujets sont généralement assez petits pour être éclairés par un seul flash cobra.

L’image ci-dessous montre une installation simple pour créer de tels images :

installation-photo-macro-low-key

Vous remarquerez que le flash est fixé à un petit trépied d’éclairage, ce qui n’est nullement nécessaire, bien que cela puisse faciliter le réglage de la position de la lumière. Cependant, pour la majorité des prises de vue vous pouvez simplement tenir le flash à la main.

Paramètres et technique

Une fois que vous avez trouvé votre sujet, vous devrez composer votre image. Les compositions simples sont les plus efficaces.

Essayez d’isoler votre sujet ! Vous devez pouvoir éclairer uniquement le sujet pour vous assurer d’avoir un arrière-plan noir et propre.

Une fois que votre prise de vue est composée, vous devez mettre votre appareil photo en mode manuel. Sélectionnez maintenant la sensibilité ISO la plus faible possible, choisissez une ouverture élevée (idéalement supérieure à f/16) et réglez votre vitesse d’obturation sur la vitesse normale utilisée pour la synchronisation du flash (normalement entre 1/180 et 1/250 seconde).

Maintenant, prenez votre photo, et si tout se passe comme prévu, vous devriez obtenir une image complètement noire. Vérifiez la lecture de votre histogramme, il devrait montrer un grand pic dans les zones sombres à gauche, sans aucune lumière vers les zones claires. En effet, cette technique sous-expose l’image, donc si elle n’est pas complètement noire, essayez d’utiliser une valeur f plus élevée (afin de laisser passer encore moins de lumière à travers l’objectif) pour votre ouverture.

Une fois que vous avez une image noire, branchez votre déclencheur de flash sans fil ou le cordon de votre appareil photo et mettez votre flash en mode manuel. Réglez maintenant votre flash à une puissance d’environ 1/8e et placez-le à environ 30 cm de votre sujet, en veillant à ce qu’il soit situé à gauche ou à droite de celui-ci (à 90 degrés du sujet lorsque vous regardez à travers l’appareil).

Prenez maintenant une photo et vérifiez votre image et l’histogramme – si le sujet semble trop sombre, augmentez simplement la puissance du flash. À l’inverse, s’il est trop lumineux diminuez la puissance.

S’il y a des débordements sur l’arrière-plan, réajustez l’angle du flash vers le sujet pour que seul celui-ci soit éclairé.

avant-apres-low-key-macro

Vous devriez maintenant avoir un sujet parfaitement exposé sur un fond noir de jais. Cependant, vous constaterez probablement que votre sujet est légèrement sous-exposé du côté le plus éloigné du flash. Parfois, cela peut rendre bien, mais si vous souhaitez essayer d’équilibrer l’exposition, vous avez deux options :

  • Utiliser un second flash
  • Utiliser un réflecteur

J’utilise presque toujours le réflecteur. Il existe un certain nombre de réflecteurs pop-ups disponibles sur le marché (comme celui-ci) qui coûtent une vingtaine d’euros.

Astuce : vous pouvez aussi simplement transporter du papier aluminium dans votre sac d’appareil photo ! N’oubliez pas que tout ce que vous recherchez, c’est quelque chose pour faire rebondir la lumière. Il peut même s’agir d’un simple morceau de carton blanc.

Une fois que vous aurez maîtrisé les bases de la photographie macro, vous constaterez qu’il ne vous faudra que quelques minutes pour installer votre studio sur le terrain. L’avantage supplémentaire de cette technique est qu’elle peut être utilisée dans pratiquement toutes les conditions météorologiques, car vous ne contrôlez pas seulement la lumière mais aussi la vitesse d’obturation, ce qui réduit le flou de bougé.

Pour plus d’informations sur la photo macro vous pouvez lire notre article : « Bien débuter en macrophotographie – Le guide de la photo macro »