Améliorer sa technique

Blue Hour : Comment bien photographier l’heure bleue

Pinterest LinkedIn Tumblr

Les réseaux sociaux regorgent de photos prises à ce moment ésotérique de la journée, mais quand est-ce exactement ? Beaucoup vous dirait que c’est ce que nous appelons toujours le « crépuscule ». Cependant, il y a un peu plus que cela.

Il existe en fait différentes phases de crépuscule : le crépuscule civil (lorsque l’élévation du soleil est comprise entre 0º et -6º), le crépuscule nautique (lorsqu’elle est comprise entre -6º et -12º) et le crépuscule astronomique (de -12º à -18º, lorsque le ciel devient presque complètement noir).

L’heure bleue est spécifiquement la période de transition entre le crépuscule civil et le crépuscule nautique (ou vice-versa le matin). Pendant cette période, le soleil illumine les couches supérieures de l’atmosphère, les grandes longueurs d’onde rouges passant directement dans l’espace et les petites longueurs d’onde bleues se diffusent dans l’atmosphère. Le résultat est une scène pleine de couleurs bleues froides et saturées.

En fait, l’expression « l’heure bleue » est quelque peu erronée, car elle ne dure pas vraiment une heure — peut-être seulement 30 à 40 minutes, selon la période de l’année et votre situation géographique, le pic ne durant souvent que quelques minutes. Mais je suppose que l’expression « les vingt minutes bleues » n’est pas aussi accrocheuse.

Pourquoi l’« heure bleue » est-elle bonne pour la photographie ?

Si vous aimez les paysages sombres, il n’y a pas de meilleur moment de la journée pour prendre des photos, car les tons bleus froids créent une atmosphère mystérieuse, romantique et tranquille. Les villes sont plus belles à l’heure bleue et les teintes froides ajoutent une dimension supplémentaire aux scènes côtières.

L’une des meilleures choses est que le temps n’a pas vraiment d’importance ; les tons bleus seront là que le ciel soit clair, couvert ou même qu’il pleuve. En fait, la pluie peut même améliorer l’aspect des photos de ville, car les trottoirs mouillés peuvent refléter l’éclairage public et les panneaux, ce qui renforce l’éclat naturel de la scène.

Que photographier à l’heure bleue ?

Les paysages urbains sont le sujet classique de la photographie à l’heure bleue. Les paysages ruraux sont beaucoup moins associés à ce moment de la journée ; la plupart des photographes soutiendraient que la campagne et les collines sont beaucoup plus adaptées aux heures dorées, où un éclairage latéral ajoute de la profondeur et révèle les formes et les textures.

Mais ne vous contentez pas de plier bagage une fois le soleil couché et de vous précipiter vers la ville la plus proche, car il existe des possibilités de prendre des photos rurales à l’heure bleue. Les silhouettes sont une option, à condition qu’elles soient prises assez tôt dans la soirée, lorsque le ciel est encore relativement lumineux. Les chaînes de montagnes et de collines sont également de bons sujets crépusculaires.

photographier-l-heure-bleue-brume

La brume peut transformer une scène rurale en introduisant un contraste de tons et une texture, tout en simplifiant la scène. Elle est aussi extrêmement atmosphérique et la combinaison de la brume basse et des teintes bleues de la lumière ambiante peuvent complètement transformer une scène.

photographier-l-heure-bleue

Les prises de vue près de l’eau sont également très efficaces, car l’utilisation de reflets au premier plan peut contribuer à donner de la profondeur à une composition. Les lacs, les rivières et même les étangs peuvent être utilisés à bon escient, et si l’eau est calme, les objets tels que les arbres, les collines ou les bâtiments seront clairement reflétés, ainsi que les couleurs bleues du crépuscule.

photographier-l-heure-bleue-cote

Les scènes côtières constituent probablement les paysages les plus réussis de l’heure bleue, car elles dépendent beaucoup moins de la qualité de la lumière que les photos rurales, et s’appuient davantage sur les formes, les couleurs et les textures. Il existe également de nombreuses possibilités d’utiliser des surfaces réfléchissantes pour maximiser le potentiel des tons bleus saturés. Il y a souvent des bâtiments intéressants, tels que des phares, qui peuvent offrir un contraste de couleurs lorsqu’ils sont éclairés.

photographier-l-heure-bleue-ville

Les paysages urbains sont de loin le choix de sujet le plus populaire pour l’heure bleue. Avec le bleu profond du ciel qui fournit une riche toile de fond pour les scènes et qui contraste avec la chaude lueur des lumières artificielles, il est difficile de résister. Ils présentent de nombreuses caractéristiques intéressantes qui peuvent constituer des points focaux forts, notamment les ponts, les monuments et les gratte-ciel, qui prennent tout leur sens lorsque le ciel s’assombrit.

Le timing est crucial pour les photos urbaines. Il existe de nombreuses applications qui donnent les horaires de l’heure bleue, mais il ne s’agit là que d’indications, car l’intensité et la durée de l’heure bleue peuvent varier.

Dans les villes, il n’y a que quelques minutes pendant lesquelles l’éclairage artificiel et ambiant est parfaitement équilibré et, avec une fenêtre aussi courte, la planification et la préparation sont essentielles. Arrivez à temps, ayez une bonne idée de la ou des compositions que vous voulez photographier, commencez à photographier au début de l’heure bleue et continuez jusqu’à ce que les teintes bleues disparaissent du ciel.

Techniques de photographie de l’heure bleue

Les principaux problèmes liés à la photographie de l’heure bleue sont la mise au point et l’exposition. En basse lumière, l’autofocus peut avoir du mal à faire la mise au point et la mise au point manuelle précise peut être difficile à réaliser s’il fait trop sombre.

Si vous êtes novice en matière de photographie au crépuscule, il vous sera beaucoup plus facile de photographier à l’heure bleue du soir. Vous pouvez vous installer pendant qu’il fait encore jour, trouver une composition qui vous plaît et faire la mise au point pendant que vous voyez encore ce que vous faites. Si vous commencez à photographier au tout début de l’heure bleue, votre appareil photo sera toujours capable de mesurer avec précision et vous pourrez changer progressivement la vitesse d’obturation à mesure que la nuit tombe.

Gardez un œil sur votre histogramme pour vous assurer que vous capturez toute la gamme des tons. Lors des expositions prolongées, les niveaux de lumière baissent pendant que l’obturateur de votre appareil photo est ouvert.

À mesure que la nuit tombe, il arrive un moment où la scène devient un peu trop contrastée pour capturer toute la gamme des tons et où les hautes lumières commencent à être surexposées. Vous pouvez alors bracketer les prises de vue et faire du HDR.

À lire : « Aurora HDR : La photo HDR pour tous »

Traitement des photos

Lorsque vous traitez vos photos, vous souhaitez tirer le meilleur parti des tons bleus et, selon la scène, de la chaleur contrastée des lumières artificielles. Le point de départ est le réglage d’une balance des blancs appropriée. La balance des blancs automatique fonctionne bien dans la plupart des situations de paysage, mais peut rendre les scènes bleues légèrement chaudes, donc si vos photos ont été prises avec la balance des blancs automatique, soyez prêt à les refroidir légèrement.

À lire : « Qu’est-ce que la balance des blancs ? »

En général, un préréglage de la lumière du jour — ou légèrement plus chaud — donne un bon résultat. Vous pouvez également modifier certaines couleurs (par exemple, à l’aide des outils Teinte, Saturation et Luminance de Lightroom) pour enrichir les bleus et ajuster la teinte des couleurs plus chaudes de vos images.

Conclusion

Si vous avez envie de quelque chose de différent des paysages de l’heure dorée, restez sur place un peu plus tard ou arrivez un peu plus tôt et photographiez l’heure bleue. Ou, si le temps est maussade, essayez de prendre des photos au crépuscule dans une zone urbaine — les paysages urbains à l’heure bleue sont superbes, quel que soit le temps.

À lire : « Golden Hour : Guide pour photographier l’heure dorée »

Découvrez les Fiches Mémo Photo ! La façon la plus simple d’apprendre et de maîtriser toutes les bases de la photographie.

52 fiches pratiques pour apprendre & s'améliorer rapidement quand on débute !
Découvrez les Fiches Mémo Photo ! La façon la plus simple d’apprendre et de maîtriser toutes les bases de la photographie.
52 fiches pratiques pour apprendre & s'améliorer rapidement quand on débute !