Comprendre l'exposition

Comprendre l’ouverture en photographie

Pinterest LinkedIn Tumblr

L’ouverture est l’une des 3 composantes du triangle d’exposition, avec l’ISO et vitesse d’obturation et apprendre comment l’utiliser est un excellent moyen d’améliorer vos photos. En effet, outre le fait que l’ouverture est un paramètre essentiel de l’exposition, ce paramètre ajoute également un effet créatif en modifiant la profondeur de champ de votre photo.

Qu’est-ce que l’ouverture d’un objectif ?

L’ouverture est un trou par lequel la lumière passe à travers votre objectif pour atteindre le capteur de l’appareil photo. Cela fonctionne comme la « pupille » d’un œil, qui s’élargit ou se rétréci pour modifier la quantité de lumière qui passe à travers.

Cela vous permet donc de contrôler la quantité de lumière atteignant le capteur rendant la photo plus clair ou plus foncé !

Comment est-elle mesurée ?

Pour un photographe débutant, cela commence à être déroutant quand les chiffres entrent en jeu.

L’ouverture apparait sous la forme f/n, et comme pour la vitesse d’obturation sur votre appareil photo il y a de fortes chances que vous ne voyez apparaitre que le dénominateur. Cela peut être perturbant, car une valeur de « f/1,8 » sera indiqué 1,8 et désigne une grande ouverture alors que « f/22 » indiqué 22 en indique une très petite.

C’est une chose à laquelle vous devez vraiment faire attention : petits nombres = grandes ouvertures. Grands nombres = petites ouvertures.

Parce que les images parlent plus que les mots, jetons un coup d’œil :

exemple-d-ouvertures-en-photographie
Petite ouverture (grand nombre) VS. grande ouverture (petit nombre)

Ouverture minimum et maximum d’un objectif

Chaque objectif a une limite quant à la taille de l’ouverture. Si vous jetez un coup d’œil aux spécifications de votre objectif, elles devraient indiquer quelle est le maximum et minimum. L’ouverture maximale sera plus importante, car elle indique la quantité de lumière que l’objectif peut capturer quand il est grand ouvert. Un objectif dont l’ouverture maximale est f/1,4 ou f/1,8 est considéré comme un objectif « rapide » alors qu’un objectif dont la valeur maximale est f/5,6 est dit « lent ».

L’ouverture minimale n’est pas si importante, parce que presque tous les objectifs modernes peuvent fournir au moins f/16 comme minimum. Vous aurez rarement besoin de quelque chose de plus petit que cela pour la photographie de tous les jours.

L’ouverture maximale d’un objectif est si importante qu’elle est inclue dans le nom de l’objectif lui-même. Parfois, il sera écrit avec deux points (f :n) plutôt qu’une barre oblique, mais cela signifie la même chose.

En voici quelques exemples :

ouverture et objectif exemple
Exemples d’objectifs avec différentes ouvertures max

Avec certains objectifs zoom, l’ouverture maximale change à mesure que vous effectuez un zoom avant ou arrière. Par exemple, avec l’objectif Canon 18-55mm f/4-5,6, la plus grande ouverture passe progressivement de f/4 (à 18mm) à f/5,6 pour les distances focales plus longues.

Les zooms plus coûteux ont tendance à maintenir une ouverture maximale constante sur toute leur plage de zoom. Les objectifs à focale fixe ont également tendance à avoir des ouvertures maximales plus grandes que les objectifs zoom, ce qui est l’un de leurs principaux avantages.

Dans ces deux cas, vous ne verrez sur l’objectif qu’un seul chiffre comme f/2,8

Ouverture et exposition

L’ouverture a plusieurs effets sur vos photos. L’une des plus importantes est la luminosité, ou exposition, de vos images. En effet en changeant de taille, cela modifie la quantité de lumière qui atteint le capteur de votre appareil photo – et donc la luminosité de votre image. Une grande ouverture (petit nombre) laisse passer beaucoup de lumière, ce qui donne une photo plus lumineuse. Une petite ouverture fait exactement le contraire, rendant une photo plus sombre.

ouverture et exposition
Ouvertures et variations de l’exposition

Dans un environnement sombre – à l’intérieur ou la nuit – vous voudrez probablement choisir une grande ouverture pour capturer autant de lumière que possible. C’est la même raison pour laquelle vos pupilles se dilatent lorsqu’il commence à faire nuit.

Ouverture et profondeur de champ :

Comme indiqué précédemment, l’ouverture contrôle également la profondeur de champ, vous permettant d’ajouter un effet créatif à vos photos.

Qu’est-ce que la profondeur de champ ?

En termes simples, c’est la zone de mise au point, celle qui apparaît nette sur votre photo.

Prenez ces images par exemple :

Plus l’ouverture est large, plus la profondeur de champ est faible. Cela permet d’ajouter un effet artistique en floutant l’arrière-plan. C’est un effet particulièrement recherché notamment pour les portraits car cela permet de faire ressortir le sujet. En photographie, le flou d’arrière-plan est appelé « bokeh »

A l’inverse, lorsque vous choisissez une petite ouverture (grand nombre), toute l’image (ou une très grande partie) sera nette. C’est généralement ce que recherchent les photographes de paysages ou d’architecture.

La profondeur de champ dépend également d’autre paramètres un article complet vous permettra de mieux comprendre ce paramètre critique en photographie. (Article en cour de rédaction)

Choisir la bonne ouverture

L’ouverture de votre diaphragme dépend de la luminosité de l’environnement dans lequel vous photographiez et du style de photographie que vous recherchez.

La nuit, il y a de fortes chances que vous utilisiez l’ouverture maximale de votre objectif pour laisser un maximum de lumière atteindre le capteur, surtout si vous prenez des photos sans trépieds et que vous devez utiliser une vitesse d’obturation plus élevée.

Comme indiqué l’ouverture n’est qu’un des paramètres de l’exposition et il vous faudra vous familiariser avec les différents réglages pour bien comprendre leur interdépendance.

En effet, une photo trop claire ou trop sombre à l’ouverture choisie pourra être ajusté grâce aux autres paramètres, soit votre vitesse d’obturation ou votre ISO.

Light-icon

Le mode Manuel vous permet de régler vous-même la vitesse d’obturation, l’ISO et l’ouverture. Cependant, si vous êtes débutant et que vous voulez vous habituer à travailler avec l’ouverture sans avoir à vous soucier des autres réglages, vous pouvez utiliser votre appareil photo en « Mode priorité ouverture » (A ou Av). Ce mode vous permet de régler la vitesse d’obturation, tandis que l’appareil fait le reste. Habituellement, vous pouvez trouver les différents modes sur le cadran supérieur de votre appareil photo.

Précautions à prendre lors du réglage de votre Ouverture

Bien que cette dernière vous donne plus de contrôle créatif dans vos photos, voici quelques précautions dont vous devriez tenir compte.

  • A très petite ouverture faites bien attention à la mise au point. En effet, la profondeur de champ est tellement réduite qu’il est facile de faire une erreur. Par exemple, si vous faites un portrait avec à f1,4 en faisant une mise au point sur le nez du model seul ce dernier sera net. Ce n’est pas parce que votre objectif est capable d’une telle ouverture qu’il faut l’utiliser dans toutes les situations.
  • Le type d’objectif joue également un rôle. Par exemple, les téléobjectifs amplifient la profondeur de champ. Un arrière-plan flou que l’on peut obtenir avec un f/2,8 sur un grand-angle pourrait probablement être obtenu avec seulement un f/4 sur un téléobjectif.

Un « Guide complet de la profondeur de champ » est en cour de rédaction et vous aidera à bien comprendre tous les paramètres qui rentrent en jeu.

Light-icon

Un objectif fantastique et bon marché que tout photographe devrait posséder, le 50mm f/1.8. Cet objectif à focal fixe vous permettra d’avoir de magnifique bokeh à moindre coût.

Cas pratique

La meilleure façon de vous familiariser avec ce paramètre est de vous entraîner.

Testez la profondeur de champ de votre objectif en plaçant deux objets sur une table à une cinquantaine de centimètres l’un de l’autre. Maintenant faites un focus sur le premier et photographiez-le aux différentes ouvertures de votre objectif. Comparez les différents clichés et observez comment la profondeur de champ modifie – parfois de façon spectaculaire – vos images.

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez appréciez l’article ? Partagez le !

Aidez-nous à développer l'art de la photo en partageant sans modération ;)