Apprendre la photo

Prendre de superbes photos même par mauvais temps

Pinterest LinkedIn Tumblr

Lorsque l’on commence à photographier des paysages, une erreur fréquente est de penser qu’il faut nécessairement de la lumière directe du soleil pour créer de belles images et, par conséquent, d’écarterles conditions de ciel couvert. Mais en réalité, lorsque vous aurez réalisé que le temps « ennuyeux » ne signifie pas que les images sont ennuyeuses et qu’au contraire le temps couvert est un avantage certain pour de nombreuses formes de photographie de paysage, vous n’aurez plus peur de sortir votre appareil même par mauvais temps.

N’arrêtez pas de photographier le soleil bas et doré, bien sûr, mais maintenant, quand le ciel est nuageux, il s’agit de changer d’horizon et de chercher des sujets qui conviennent mieux à la lumière du ciel couvert.

Les défis de la photo par temps couvert

Eh bien, je parle essentiellement d’une couverture nuageuse étendue sans lumière directe du soleil ni ombre. C’est le type d’éclairage qui est souvent décrit comme étant plat, ce qui donne des images de paysage qui peuvent paraître moles et sans contraste. Sans la lumière du soleil pour révéler les contours et les textures, les images de paysage manquent de profondeur et paraissent très bidimensionnelles. Le temps maussade réduit également la palette de couleurs à des tons plus doux et à des couleurs plus fades qui n’ont pas la vivacité des images prises par une journée ensoleillée.

Tout cela ne semble pas très inspirant. Mais si vous ignorez les scènes dont vous savez qu’elles ne fonctionneront pas et que vous vous concentrez sur le genre d’images qu’il est possible de réaliser par temps gris, vous pouvez devenir obtenir de magnifiques clichés.

Cela dit, toute image réussie doit avoir quelque chose pour intéresser le spectateur et, en l’absence de couleurs et de contrastes forts, vous devez travailler un peu plus dur pour donner de l’intérêt à vos images de paysage. Cela vient généralement d’une composition forte pour créer une photographie convaincante. Cela peut demander de la pratique et une capacité à regarder au-delà de l’évidence, mais une utilisation intelligente de la composition peut rendre le sujet le plus ordinaire, extraordinaire.

Voici quelques exemples de paysages qui s’y prêtent bien à la photographie même lorsque le temps est couvert.

La mer

Face à un ciel peu inspirant, les vues de vastes paysages ne sont généralement pas à l’ordre du jour. Mais ces conditions sont parfaites pour photographier de l’eau en mouvement en utilisant une vitesse d’obturation lente de plusieurs secondes pour créer une eau « soyeuse ».

mer-mauvais-temps

Cela peut souvent être obtenu en réglant simplement la sensibilité ISO la plus faible sur votre appareil photo, associée à une petite ouverture comme f/16, en particulier à chaque fin de journée lorsque lalumière est faible. S’il est nécessaire d’utiliser une vitesse d’obturation plus lente, vous pouvez installer un filtre polarisant, qui réduit l’exposition d’environ d’un à deux stops où pour des expositions encore plus longues, utiliser un filtre à densité neutre (filtre ND).

Pour plus d’informations sur les filtres vous pouvez lire notre article : « Les meilleurs filtres pour la photographie de paysages »

Les scènes côtières sont toujours un régal par temps maussade, car c’est le mouvement de la mer qui donne tout son intérêt à l’image. Le mouvement rythmique constant de la mer et des vagues qui s’échouent sur le rivage ajoute du dynamisme à la photographie et permet de créer très facilement des images passionnantes avec quelques ingrédients de base. Les rochers en premier plan, un phare, des bateaux fonctionnent très bien, tandis que le mouvement de l’eau peut être utilisé pour créer des motifs intéressants.

mer-longue-exposition

Si besoin, pour contrôler l’exposition — afin que le premier plan et le ciel soient correctement exposés — utilisez un filtre ND gradué de 0,6 (2 stops) ou 0,9 (3 stops).

La forêt

brouillard-temps-en-foret

Un autre lieu de prédilection par temps nuageux est un intérieur boisé où la lumière à faible contraste est parfaite. Une forme de « mauvais temps » qui donne vraiment vie à une forêt est la brume ou le brouillard.

Cela simplifie le paysage et aide à dissimuler le désordre de l’arrière-plan tout en donnant une impression de mystère.

Le brouillard atténue également les tons dans les troncs d’arbres qui s’estompent dans l’arrière-plan, ce qui ajoute de la profondeur à l’image. L’humidité de l’air filtre également la lumière rouge, ce qui donne à l’image une teinte bleu froid.

Le ciel couvert est également idéal pour prendre des vues plus intimes du paysage. Les détails du paysage tels que les rochers, les feuilles, l’eau et les motifs naturels offrent une autre perspective qui permet de voir le paysage dans son ensemble. Grâce à l’absence d’ombres, vous êtes libre de photographier sous n’importe quel angle et pouvez vous concentrer sur les bases de la composition — forme, couleur, texture — et la juxtaposition des éléments dans le cadre. Les images peuvent parfois sembler un peu plates lors de la prise de vue au format RAW, mais cela peut être facilement corrigé dans Lightroom ou Luminar en ajoutant du contraste et de la saturation aux couleurs.

Le noir et blanc

mauvais-temps-photo-en-noir-et-blanc

L’absence de couleurs fortes signifie que le temps maussade est idéal pour les conversions en noir et blanc. Même un ciel complètement dépourvu de caractéristiques peut être utilisé très efficacement comme toile de fond dans une photo en noir et blanc. Si vous prenez régulièrement des photos en noir et blanc, vous aurez déjà une bonne idée de ce qui fonctionne. Mais, si vous avez besoin de prévisualiser l’aspect d’une scène en noir et blanc, réglez le style de l’appareil photo sur le monochrome. Le fichier RAW que vous aurez capturé sera toujours en couleur, et vous pourrez le convertir plus tard, mais l’image que vous verrez sur l’écran LCD sera affichée en noir et blanc.

Retrouvez notre guide sur « la photo en noir et blanc »

Conclusion

Une mauvaise météo peut vous convaincre de ranger votre appareil photo et de vous réfugier à l’intérieur, mais en fait, ces inconvénients ne doivent pas vous décourager.

Il faut plutôt profiter des conditions différentes pour créer des images différentes.

Une fois que vous aurez franchi la barrière psychologique de la photographie par « mauvais » temps et à condition de pouvoir garder votre matériel au sec, il y a plein de raisons de continuer à photographier. Habillez-vous en conséquence, protégez votre équipement et vous êtes prêt à partir.En fin de compte, même si le temps semble maussade ou « mauvais », il y a de belles photos à prendre et la photographie numérique nous a fourni les outils nécessaires pour capturer tout ce que la nature a ànous offrir, et cela, quel que soit le temps !