Améliorer sa technique

Qu’est-ce que la balance des blancs ?

Pinterest LinkedIn Tumblr

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vos sujets deviennent jaunes lorsqu’ils sont photographiés dans des environnements intérieurs ? Ou pourquoi le flash de votre appareil photo peut les faire apparaître en bleu ? Il est très important de bien comprendre le concept de la balance des blancs et son fonctionnement en photographie numérique, car un mauvais réglage pourrait gâcher une photo, ajouter toutes sortes de couleurs indésirables et donner aux tons de peau un aspect très peu naturel. Dans cet article, j’expliquerai comment vous pouvez l’ajuster sur votre appareil photo ou en postproduction pour obtenir des couleurs précises.

1 — Qu’est-ce que la température de couleur ?

Parlons un peu de la température de couleur. La température de couleur est mesurée en unités Kelvin (K) et est une propriété physique de la lumière. Il existe une grande marge de variation entre les différentes sources de lumière, même si elles semblent être exactement les mêmes.

Une température de couleur neutre (lumière du soleil à midi) mesure entre 5200 et 6000 K. Vous trouverez la plupart des flashes externes réglés en usine dans cette plage, ce qui signifie qu’ils essaient essentiellement d’imiter la lumière du soleil. Une ampoule à incandescence (chaud/orange) a une température de couleur d’environ 3000 K, tandis que l’ombre (froid/bleu) a une température de couleur d’environ 8000 K. Voici un récapitulatif qui vous donne quelques sources de lumière différentes et leur gamme typique de mesures en Kelvin :

  • Flamme de bougie : 1000 à 2000 K
  • Éclairage intérieur : 2500 à 3500 K
  • Lever et coucher du soleil : 3000 à 4000 K
  • Lumière du soleil et flash : 5200 à 6000 K
  • Ciel clair : 6000 à 6500 K
  • Ciel nuageux et ombre : 6500 à 8000 K
  • Ciel fortement couvert : 9000 à 10 000 K

Sur le plan photographique, les choses se compliquent lorsqu’une scène que vous photographiez a plusieurs sources de lumière avec des températures de couleur différentes. Cette situation est connue sous le nom d’éclairage mixte. En voici un exemple :

balance-des-blancs-mixte

Il n’y a pas que les différentes sources de lumière qui peuvent vous donner des températures de couleur différente. Des conditions d’éclairage différentes peuvent également avoir des températures de couleur différentes. Regardez ces deux photos :

exemple-balance-des-blancs
exemple-changement-balance-des-blancs

Elles n’ont été prises qu’à quelques instants d’intervalle, mais entre la première et la deuxième image, le soleil est passé derrière un nuage, créant de l’ombre et donnant une température de couleur plus froide. La source de lumière (le soleil) n’a pas changé, mais les conditions l’ont fait.

2 — Définition de la balance des blancs

En termes simples, la balance des blancs en photographie est un réglage qui aide à ajuster les couleurs pour que l’image semble naturelle. Nous passons par le processus d’ajustement des couleurs pour nous débarrasser principalement de dominantes de couleurs, afin de faire correspondre la photo avec ce que nous avons vu lorsque nous l’avons prise.

Pourquoi devons-nous faire cela ? Parce que la plupart des sources de lumière (le soleil, les ampoules, les lampes de poche, etc.) n’émettent pas une couleur purement blanche et ont une certaine « température de couleur ». Le cerveau humain traite les informations qui proviennent de nos yeux et ajuste automatiquement la température de couleur, de sorte que nous voyons normalement les couleurs correctement. Si vous prenez une feuille de papier blanche et que vous la regardez à l’extérieur, elle sera probablement aussi blanche que si vous la regardiez à l’intérieur. Ce que la plupart des gens ne réalisent pas, cependant, c’est qu’il y a une énorme différence de température de couleur entre la lumière du soleil et la lumière d’ampoules à l’intérieur.

Alors que notre cerveau traite automatiquement les couleurs pour nous de manière si intelligente, les appareils photo numériques ne peuvent deviner la température des couleurs qu’en observant la lumière ambiante. Dans la plupart des cas, les appareils numériques modernes peuvent deviner assez bien, mais dans certaines situations, ils font des erreurs. En raison de ces erreurs, certaines images peuvent sembler être de couleur bleuâtre ou jaunâtre et les tons de la peau peuvent ne pas sembler naturels.

3 — Changer la balance des blancs en direct ou en post-traitement ?

L’un des grands avantages de la photographie numérique est que nous n’avons plus vraiment besoin d’utiliser des cartes blanches pour obtenir des couleurs précises. Si vous prenez des photos au format RAW, la balance des blancs peut être changée à volonté en post-traitement, car cette information n’est enregistrée qu’à titre de référence et l’image originale reste intacte et non traitée par l’appareil photo.

Cela signifie que tant que vous prenez des photos en format RAW, vous pouvez simplement ignorer les réglages et prendre des photos dans n’importe quel mode.

La « Balance des blancs automatique » laisse l’appareil photo deviner quelles sont les couleurs correctes. Si mon appareil est incapable de deviner la bonne balance des blancs, je le modifie simplement dans Lightroom et je peux copier-coller le nouveau réglage sur autant de photos que je le souhaite. Donc, si votre appareil est réglé pour prendre des photos au format RAW, il vous suffit de le régler sur la balance des blancs automatique et vous êtes tranquille. C’est l’un des avantages de la prise de vue au format RAW.

À lire : « Format RAW vs JPEG »

Mais que se passe-t-il si vous n’utilisez pas le format RAW et ne prenez que des photos en JPEG ? Vous devrez alors apprendre à régler la balance des blancs de votre appareil photo. Là encore, dans la plupart des cas, votre appareil fera une assez bonne estimation des températures de couleur, mais il y aura des cas où l’appareil sera trompé par les conditions d’éclairage et vous donnera de mauvaises couleurs. C’est alors que vous devez le modifier manuellement sur votre appareil.

4 — Comment modifier la balance des blancs sur votre appareil

Le processus de modification de la balance des blancs dans un appareil photo numérique varie d’un fabricant à l’autre et d’un modèle à l’autre. Par exemple, la plupart des appareils professionnels Nikon tels que les Nikon D300s/D700/D3s ont un bouton « WB » dédié sur le cadran supérieur, tandis que les appareils tels que le Nikon D90 ont un bouton « WB » au dos de l’appareil, près de l’écran LCD. Donc, pour le changer, il suffit de tenir le bouton WB d’une main, puis de tourner la molette arrière.

Tous les reflex numériques Nikon et Canon actuels vous permettent également de modifier la balance des blancs par le biais d’un menu. Si, pour une raison quelconque, vous ne pouvez pas trouver le réglage dans votre appareil, je vous recommande vivement de lire le manuel d’utilisation — il devrait clairement indiquer où vous pouvez le modifier.

5 — Préréglages de la balance des blancs

La plupart des appareils photo ont une balance des blancs préréglée par le fabricant à un certain nombre de Kelvin. Ces préréglages varient également en fonction du fabricant et du modèle de l’appareil. Voici la liste des préréglages pour la plupart des appareils photo numériques Canon/Nikon :

  • Auto (A) — Réglage par défaut de la balance des blancs et ce que j’utilise en permanence lorsque je prends des photos en mode RAW. L’appareil photo devine automatiquement la valeur en fonction de la lumière ambiante et de l’utilisation du flash.
  • Tungstène (ampoule) — À Utiliser strictement sous des ampoules au tungstène, sinon l’image sera très bleue.
  • Fluorescent (tube lumineux) — À utiliser si les photos semblent trop vertes ou sous des lumières fluorescentes.
  • Lumière directe du soleil (soleil) — à utiliser lorsque vous prenez des photos en extérieur avec le soleil qui brille sur le sujet.
  • Flash (éclair) — À utiliser lorsque vous utilisez le flash de l’appareil photo.
  • Nuageux (Cloud) — À utiliser par temps nuageux ou à l’ombre. Il produit des images plus chaudes que la lumière du soleil.
  • Ombre (Maison avec une ombre) — Plus chaud que le nuage, ajoute des couleurs orange à la photo. Bon pour les couchers de soleil et les ombres.
  • Variable (K) — Permets de modifier manuellement la valeur Kelvin de 2 500 à 10 000.
  • Préréglage — À utiliser pour un réglage avec une carte blanche.

Là encore, la liste ci-dessus peut être différente pour votre appareil photo et je ne fournis ces informations qu’à titre de référence.

La meilleure façon d’obtenir la balance des blancs correcte est de régler le paramètre « Préréglage (PRE) ». Il suffit de tenir une carte blanche devant l’objectif de l’appareil photo au niveau du sujet que vous voulez photographier et d’appuyer sur le bouton de l’obturateur. L’appareil photo lira alors la température de couleur correcte de la lumière qui est réfléchie par la carte blanche et l’utilisera à la place.

6 — Comment modifier la balance des blancs dans Lightroom

Il est très facile de modifier les préréglages de la balance des blancs dans Lightroom. Dans le module « Bibliothèque », il suffit de regarder le panneau de droite et de choisir un préréglage dans la liste déroulante « Balance des blancs » (BB) sous la section » Réglage de base » comme indiqué ci-dessous :

changement-balance-des-blancs-lightroom

Vous pouvez également régler la température et la teinte des couleurs manuellement.

7 — Utilisations créatives

Le plus intéressant dans la balance des blancs, c’est que vous pouvez l’utiliser de manière créative pour obtenir un aspect complètement différent de l’image originale. Parfois dévier du « naturel » peut donner des résultats surprenants !

8 — Conclusion

Tant que vous photographiez au format RAW, il n’est pas très important de connaître la température de couleur des différentes sources de lumière. Le simple fait de comprendre le concept de base de la température de couleur devrait suffire à la plupart des photographes. Ce qui est important, c’est de savoir comment et quand ajuster la balance des blancs, soit dans l’appareil photo avant de créer une image, soit dans un logiciel de post-traitement après avoir créé une image.Une fois que vous serez à l’aise pour régler la balance des blancs, vous pourrez commencer à l’utiliser de manière plus créative dans vos images, soit en les réchauffant, soit en les refroidissant pour modifier la sensation de l’ensemble de la scène.